7

Critique de 1984 (Pontarolo) #1

par ginevra le jeu. 16 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
une nouvelle adaptation d'un roman qu'il faut avoir lu

La 4e adaptation du roman de George Orwell que j'aurai eu l'occasion de lire cette année.

Frédéric Pontarolo a fait un choix inédit en faisant de Winston Smith un homme noir. C'est plutôt original, mais tout à fait logique dans un Londres futuriste qui n'a pas de raison d'être moins cosmopolite que la ville actuelle. Mais cela m'a mise mal à l'aise car, à part lui, il y a très peu de personnages ayant des origines ethniques visibles différentes dans les foules ou les diverses scènes. Serait-il le seul membre à peau sombre du parti? Les autres ne seraient-ils que des prolétaires?

Mais c'est un petit défaut que j'ai facilement laissé de côté au vu de certains choix graphiques ou scénaristiques intéressants : les pages de garde présentent le monde de 1984 avec les contours des 3 super-états en présence, les maximes du parti sont des projections laser dans le ciel (mais pourquoi les avoir laissées en anglais?), la modernisation des hélicos de surveillance en espèces de drones nommés "camespions", la présence-éclair d'un cadet du parti que Winston doit chercher, le sparadrap sur la bouche pour éviter de parler en dormant, les uniformes inquiétants avec des masques d'oiseaux de proie des membres de la police de la pensée (polpensée)…

Une double page m'a vraiment posée un problème car j'ai trouvé qu'elle s'éloignait bien trop de l'esprit du livre original. C'est le cahier de notes d'O'Brien sur les tortures infligés à Winston. Il y a des écrits qui ne m'ont pas semblé bien correspondre à la personnalité d'O'Brien comme l'idée de racisme par l'utilisation du terme nègre ou comme le fait d'en faire un violeur. La torture électrique qui vient après est bien issue du livre d'Orwell. J'ai regretté aussi quelques fautes dans les textes, mais en suffisamment petit nombre pour que cela n'affecte pas ma lecture.

Pour moi, Frédéric Pontarolo s'est plus attaché à l'histoire d'amour entre Winston et Julia comme le montre la fin qu'il a choisie où les deux amants disent s'aimer toujours et sont vaporisés ensemble. Mais son livre est tout de même une bonne porte pour ceux et celles qui voudraient (re)découvrir le roman original.

En bref

Encore une adaptation du roman de George Orwell qui est une bonne introduction à la lecture de l'original. Frédéric Pontarolo a fait des choix scénaristiques ou graphiques souvent surprenants mais dont certains me semblent inadéquats.

7
Positif

originalité de certains choix scénaristiques ou graphiques

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2087)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)