7

Critique de Fantastic Four - House of M #1

par Le Doc le dim. 19 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
House of M

Evénement marvellien de l'année 2005, House of M se déroule dans un univers recréé où les mutants règnent avec Magneto à leur tête. Comme toutes les grosses sagas, la mini-série principale a été accompagné de nombreuses mini-séries et one-shots afin de détailler ce qui est arrivé aux différents héros Marvel dans cette autre réalité. Bon, comme pour la plupart des events des années 2000, il n'y a pas grand chose qui me soit resté en mémoire et j'avais d'ailleurs oublié l'existence de cette mini-série Fantastic Four : House of M (comme de tous les autres titres dérivés) avant cette relecture. Et pourtant, elle n'est pas si mal, cette histoire écrite par John Layman et solidement illustrée par le bon Scott Eaton.

La nature même du contexte du récit le rend anecdotique mais il fonctionne plutôt bien en tant que What if ? aux accents assez sombres. En effet, dans l'univers House of MReed Richards, Sue Storm et John Jameson (qui a donc remplacé Johnny Storm) n'ont pas survécu à leur vol spatial. Seul Ben Grimm a résisté aux radiations mais il est prisonnier de son corps de pierre déformé, avec l'esprit diminué. La navette a été découverte par Fatalis qui a depuis gardé Ben sous sa coupe. Grâce à la maîtrise des arts mystiques du maître de la Latvérie, la famille Fatalis (Victor est marié à Valeria et a adopté Kristoff) est dotée de puissants pouvoirs et ensemble, le quatuor forme les Terrifics ! 

En tout juste trois épisodes, John Layman signe un récit bien ficelé, avec une entame qui pose d'emblée la menace de ces Terrifics. Le scénariste présente efficacement la situation, aussi bien le fonctionnement en équipe de cette version alternative et dévoyée de la première famille  (Valeria et Kristoff sont de vrais psychopathes) que son positionnement parapport à la Maison de Magneto. Fatalis ne supporte bien évidemment pas de devoir obéir à un mutant et il échafaude un plan pour prendre le pouvoir. Mais comme souvent, son arrogance va signer sa perte...

Bref, une bonne petite mini-série, avec une construction dramatique qui gère bien la place accordée par le nombre réduit d'épisodes...l'ensemble est bien caractérisé et le dernier acte ne manque pas de rebondissements, avec un rôle important accordé à ce pauvre Ben Grimm...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (862)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire
Commentaires (0)