7

Critique de Power Gamer Adventure #2

par Kikô2401 le mer. 22 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Jeux vidéos à gogo

Dans ce deuxième opus, de Kazuyoshi SETO, Skill Saiba se retrouve nez à nez avec un autre power gamer : Mifune. Ce dernier désire devenir le plus fort de tous les power gamers. Il est accolmpagné d’un sabre qui parle, qui fait office de compagnon d’aventure, à la manière decube pour Skill. Ce sabre peut être modifié par téléchargement.

Durant leur rencontre, lors d’un combat contre un golem, tout droit sorti de Shadow dungeon, skill souhaiterait s’associer à Mifune mais celui-ci n’est pas intéressé.

Ce tome se concentre sur ce nouveau personnage et nous apprend qu’il s’agit en réalité d’un monstre sorti d’un jeu vidéo. Il a été envoyé sur Terre par un grand méchant qui a réinitialisé son monde et qui désire conquérir le monde réel.

De son côté, Skill, en tant qu’expert en jeux vidéo, prend à cœur de se mesurer à Mifune malgré son refus de s’associer. Il acquiert de nouvelles compétences : le magic shot, une compétence magique. En apprenant l’existence d’un super boss, il est ultra motivé à l’idée de l’affronter, et bien sûr de le battre. Toutefois, à cause de ses résultats médiocre en classe, sa maman lui confisque sa console.

Il y a encore des allusions aux jeux vidéos que nous connaissons, notamment Super Mario. Il y est fait référence à « Goppy », une paire de lunettes proche de « Cappy », le chapeau dans super Mario Odyssey. On a également droit à l’étoile d’invincibilité de Super Mario. Un jeu se nomme Hyperslash brothers, faisant allusion à Super smash bros ainsi que pinecraft faisant allusion à minecraft.

Au niveau des monstres venus du monde des jeux vidéo, nous avons à faire à un golem, toute une floppée de chiens (divinochien, îlochien, guerrochien, météchien, ninjachien, oiseauchien, munchien, arachnochien, dragochien, girafochien) et un slime d’acier.

D’ailleurs, concernant ce slime, l’auteur nous gratifie d’une double page, à la manière des cherche et trouve, dans laquelle le lecteur doit retrouver 8 slimes

Le manga se termine par un chapitre bonus durant lequel nous apprenons davantage d’informations au sujet de l’arrivée de Mifune sur Terre, après son éviction du monde du jeu vidéo.

En bref

Ce shonen s’adressant à des enfants, notamment passionnés de jeux vidéo est très plaisant malgré sa construction typique avec ce héros prêt à relever tous les défis, en dépit de leur difficulté. Monfils prend toujours autant de plaisir à lire les aventures de Skill et attend avec impatience le tome 3.

7
Positif

les dessins plutôt sympa

les allusions au monde du jeux vidéo

Negatif

construction typique du shonen

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (31)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Power Gamer Adventure
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)