7

Critique de Wynd #1

par ScoobyDam le mer. 6 oct. 2021 Staff

Rédiger une critique
Idéal pour une première lecture

C’est toujours un peu compliqué pour moi de juger un ouvrage s’adressant à un jeune public. Généralement, je trouve ça bateau et sans réel intérêt à part le fait que cela permet à des jeunes lecteurs de se mettre à lire du comic book. Ce premier tome de Wynd est une exception que j’ai trouvé très intéressante, même si je n’ai pas non plus pris une énorme claque.

J’aime beaucoup l’écriture de James Tynion IV de manière générale et découvrir son travail sur un récit destiné à la jeunesse et toujours aussi plaisant. Comme dans toutes ses histoires, ce n’est pas parfait : il y a quelques longueurs et quelques incohérences ; mais tous ces petits défauts sont vite oubliés car sur la globalité ça reste une lecture plaisante.
Pour résumer rapidement, l’action se déroule dans un monde dans lequel les humains ont banni la magie et dans lequel la pratiquer ou posséder des pouvoirs est mal vu. Un enfant aux oreilles pointues se retrouve bientôt dans une aventure et une quête le menant vers plus de tranquillité. Cela permet à l’auteur d’aborder de manière plus ou moins déguisée des thèmes comme le racisme, l’homosexualité, le deuil, la culpabilité ou encore l’acceptation de soi ; tout cela sans que cela ne vienne entâcher le rythme de l’histoire.

Au dessin, j’ai pu découvrir Michael Dialynas. Au premier abord, j’ai été dérangé par son trait qui m’a paru un peu “naïf” et simpliste. Puis, je me suis rappelé que ça s’adresse à un lectorat jeune et au final, on s’habitue à ce trait qui correspond assez bien au récit. J’y ai retrouvé des similitudes avec certains personnages de franco-belge de type Boule et Bill (dans les rondeurs et les morphologies), ce qui pourrait du coup permettre une transition douce pour un lecteur venant de ce monde vers celui des comics.
Certains personnages ne m’ont pas plu dans le style graphique mais d’autres ont retenu mon attention, comme le grand méchant de l’histoire que je trouve étrangement charismatique par rapport à tous les autres.
La colorisation est assez classique et accompagne bien le dessin, sans qu’elle ne soit exceptionnelle.



Côté édition, j’aime bien ce format Urban kids. La couverture semi-souple et le format assez petit permettent une bonne prise en main du livre. Le papier n’est ni trop mat ni trop brillant et fait bien ressortir les couleurs.
J’aime également beaucoup la couverture qui m’a clairement orienté dans mon choix.

En bref

On a ici un comic book idéal pour une première lecture, un public jeune (à partir de 12 ans à mon sens, pour pouvoir apprécier les différents sujets traités) ou un passage en douceur de la BD vers les comics. On y suit un jeune homme dans un monde fantastique, scénarisé par James Tynion IV accompagné au dessin par Michael Dialynas. Sans que je n’ai trouvé cela exceptionnel, j’ai tout de même passé un bon moment à découvrir ce nouveau récit.

7
Positif

Accessible à tous

Les thèmes abordés

L’édition

La couverture

Negatif

Le dessin au premier abord

Un peu long à démarrer et quelques longueurs

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (76)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)