6

Critique de Banale à tout prix #14

par Tampopo24 le ven. 15 oct. 2021 Staff

Rédiger une critique
Une fin banale pour une héroïne banale

Tout comme l'ambitionnait son héroïne et comme le dit son titre, l'autrice nous livre avec ce dernier tome une conclusion mignonne mais somme toute fort banale pour ce type de romance lycéenne. Certains comme moi, qui attendaient plus de la série après avoir lu Moving Forward, seront peut-être un poil déçus, mais pour ceux qui voulait une fin honnête et logique, la récompense sera là.

L'autrice se livre donc dans cet ultime volume à un exercice de style éculé, faire le tour de l'oeuvre qu'elle a écrite pour la conclure au mieux. Elle revient ainsi avec émotion et nostalgie sur les différentes étapes et moments qui ont rythmé les aventures de Koiko et Tsugumi, ce qui est mignon tout plein, bien qu'un peu cucul aussi... mais l'émotion est là. Nagamu Nanaji revient ainsi sur le désir de banalité de l'héroïne, sa relation à sa mère et à sa soeur, sa relation avec Tsugumi et ses ambitions pour la suite de sa vie. Tout est raconté très joliment, c'est un sans faute de la part de l'autrice, mais c'est on ne peut plus classique aussi. La narration est fluide mais c'est parce que l'autrice sait y faire, elle a de la bouteille de derrière elle, elle propose donc une oeuvre parfaitement maîtrisée et calibrée.

Mais c'est là que le bas blesse un peu. Si c'est mignon de voir le couple s'échanger des mots doux et regretter leur séparation future tout en travaillant pour leur futur, il est un peu triste pour moi, je l'avoue, que l'image de la femme pour l'héroïne se résume à suivre et soutenir l'homme qu'elle aime. Elle dit que c'est ce qu'elle souhaite plus que tout, mais comme certains de leurs amis, je trouve cette volonté un peu étroite à notre époque. Moi, j'aime les histoires qui permettent aux filles de rêver et d'avoir de l'ambition, désirer juste rester auprès de l'homme qu'on aime et rien d'autre, je trouve ça un peu pauvre... J'aurais donc souhaité que ce ne soit qu'une étape pour Koiko avant qu'elle se trouve et non un tout comme semble l'indiquer l'autrice, c'est le gros point noir pour moi.

Je regrette d'autant plus cette déception que le reste m'avait vraiment plu. J'avais aimé que Koiko sorte ses œillères autour de son désir d'être banal. J'avais que sa soeur ne reste pas campée sur son désir de ne jamais tomber amoureuse. J'avais aimé que Tsugumi s'ouvre aux autres et sorte de son image de prince qu'il se donnait mais n'était pas. Tout avait été bien mené jusque là. Même dans ce tome, la conclusion s'acheminait gentiment avec une fête d'adieu, des souvenirs de Koiko plus jeune, des mois qui défilent et préparent la suite, une Koiko qui semblait trouver sa voie avec sa mère à ses côtés. Humour et émotion étaient au rendez-vous jusqu'à cette conclusion finale à laquelle je n'ai pas adhéré.

En bref

Banale à tout prix, contrairement à ce que j'ai longtemps pensé, porte donc parfaitement son titre, avec une héroïne qui aura finalement pour but ce que certains aimeraient que la femme japonaise actuelle souhaite encore. On adhère ou pas. Heureusement, les aventures qui nous ont menés jusque là portaient une autre ambition et l'autrice aura su nous montrer des trajectoires de vie bien différentes avec les personnes autour des héros. Ce ne sera donc peut-être pas la meilleure série de l'autrice mais cela aura été un joli moment de lecture de bout en bout.

6
Positif

Un joli coup de crayon tout doux

De l'émotion et de l'humour

Une narration maîtrisée

Des personnages attachants

Une fin honnête qui conclut bien l'ensemble

Negatif

Une trajectoire décevante pour l'héroïne

Une vision de la femme amoureuse dépassée

Une manque d'ambition malgré les promesses du reste de la série

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (668)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Banale à tout prix
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)