8

Critique de Maux mêlés #2

par Tampopo24 le mar. 26 oct. 2021 Staff

Rédiger une critique
S'aimer pour aimer les autres

Il y avait plein de belles choses en germe dans le tome 1, mais j'avais un peu peur que la brièveté de la série la desserve, j'ai été ravie d'être détrompée dans cet ultime volume, qui est un concentré d'émotion pure avec lequel j'ai frôlé le coup de coeur !

Les autrices développent une histoire pleine de bienveillance, de douceur et de compréhension autour de la question des sentiments. C'est classique et pourtant beau et complexe. L'histoire de Tsukasa et des deux garçons qui emménagent chez elle n'a rien de banal et l'autrice s'en sert à merveille pour décortiquer les maux qui les tourmentent tour à tour. Elle use pour cela de scènes et de toc de narration éculés dans le shojo manga mais elle le fait avec beaucoup de force et de poésie, mettant bien en avant la richesse de ce genre qui consiste à analyser l'âme humaine.

Ainsi, j'ai été très touchée par les histoires sentimentales de Matsuoka et Miwa. Le premier, venant d'une famille sur le point d'exploser, tiraillé entre une mère malade ou fatiguée mentalement et une future belle-mère manipulatrice, ne veut pas faire revivre ça à quelqu'un d'autre. Il a donc peur de l'amour et des sentiments qu'il pourrait imposer à l'autre. Le second est quelqu'un de très fin et observateur qui n'a jamais vraiment été amoureux et s'interroge de coup sur ce qu'il ressent ou ne ressent pas. Ainsi sous ses dehors jovial, il a une vrai réflexion sur l'amour mais également l'amitié et les relations aux autres. Quant à Tsukasa, il n'a jamais été amoureuse non plus et tout comme eux ne veut surtout pas blesser les autres. Alors comment sortir d'une telle situation ?

L'autrice a fait le choix de laisser le temps aux personnages, le temps de laisser parler leurs émotions mais aussi le temps de les laisser les découvrir. J'ai beaucoup aimé cette lente temporalité, cette bienveillance aussi de chacun envers l'autre, ce goût pour la compréhension et la communication. C'est doux et rassurant. J'ai aimé la maladresse de chacun, la noirceur de chacun, les doutes de chacun. J'ai aimé leurs échanges. J'ai aime le temps et l'espace qu'ils se laissaient, le tout dans le petit cocon de cette auberge où les adultes observent tout ça de loin, toujours prêts à intervenir au besoin. Cela donne ainsi un cadre vraiment sûr dans lequel grandir et apprendre à s'accepter.

Tohru Tagura occupe ainsi le propos de Meguru Izawa grâce à des compositions ravissantes où le lien prend toute son importance aussi bien dans les contacts rares donc tellement importants, que dans les regards qui en disent long. Son dessin est plein de douceur et de poésie, parfait pour faire palpiter nos coeurs à plusieurs reprises. J'adore sa travail sur les trames. J'adore ses choix de cadrages et de découpage. Il se dégage une force tranquille de son travail.

En bref

Avec ce trio tellement humain (et la famille de Tsukasa), j'ai vécu un très beau moment de lecture, avec une romance qui sous ses airs déjà vu est tout sauf traditionnelle car elle présente à la fois une héroïne réaliste qui n'a jamais éprouvé d'amour et un duo de garçons qui apprend à se comprendre lui-même avant d'agir. Plus qu'une romance, c'est une très belle histoire sur la découverte de soi et la découverte de l'autre ensuite. J'ai été très émue et j'espère vite retrouver ce duo ensemble ou séparément chez nous !

8
Positif

L'autrice dépasse le cadre du triangle amoureux basique

Une belle histoire bienveillante

Les réflexions sur les différentes formes d'amour en bien et en mal

Des traumas intéressants

Des personnages très humains

Negatif

Un peu bref, un tome de plus n'aurait pas été de trop

Un des garçons est un peu caricatural par manque de pages

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (668)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Maux mêlés
Boutique en ligne
8,05€
Boutique en ligne
8,05€
Boutique en ligne
8,05€
Boutique en ligne
8,05€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)