9

Critique de Comme une comète

par ginevra le ven. 5 nov. 2021 Staff

Rédiger une critique
Un témoignage fort à lire au plus vite

Amandine hésite à avoir un enfant et c'est l'envie d'être père de son compagnon Samuel qui la décide. La naissance se fera via une césarienne d'urgence, l'allaitement ne va pas bien se passer, mais le bébé est très beau avec des cheveux blonds très clairs et de beaux yeux bleus… jusqu'au jour où Amandine apprend avec stupeur que son petit Max est albinos. Un bouleversement de plus pour Amandine!

Aurélie Crop a mis en images ce récit autobiographique de façon fine et délicate avec de superbes dessins et une colorisation toute en douceur privilégiant les tons de bleus. Elle y raconte son vécu de jeune mère désemparé face à son bébé et qui déprime de se sentir dépassé alors qu'elle pensait que tout viendrait naturellement. Je suppose que sa mère l'a aidé et soutenu comme celle d'Amandine dans le livre.

J'ai envie de dire à Aurélie, si elle lit un jour cet avis, ce que me disait ma mère : "L'accouchement c'est le "mal joli". On oublie vite les douleurs et les peines face à l'enfant qui est là!" De nombreuses femmes ont eu des grossesses ou des accouchements difficiles mais elles arrêtent rapidement d'en parler face aux commentaires du genre : "Ne fais pas ta chochotte! Pense aux femmes du passé qui accouchaient sans assistance…" De quoi faire taire n'importe qui! Et je ne parle pas du post-partum, pourtant reconnu maintenant, que la plupart des gens (et surtout les femmes des générations précédentes) nient totalement : "Comment peut-on être malheureuse quand on a un si beau bébé?"

Puis il y a l'annonce du handicap de Max faite de façon plutôt abrupte. Puis la suite de rendez-vous médicaux réguliers à subir pour la famille. Je ne connaissais pas bien l'albinisme avant ce livre. Je pensais que la peau était le point le plus délicat chez les albinos et j'ignorais totalement le grave problème de vision qu'ils ont et qui les handicapent énormément. Merci à Aurélie Crop pour le cahier final expliquant ce qu'est l'albinisme et pour les liens de contacts mis.

J'étais furieuse en lisant la réaction du chef de Samuel à qui il explique l'organisation qu'ils mettent au point pour déposer et reprendre Max chez l'assistance maternelle… Le classique : "Ta femme ne peut pas s'en occuper?"… mais je croyais que nous vivions au XXIe siècle et que ce genre de remarques n'avait plus cours!! Aurélie, j'ai vécu le même problème d'être considérée comme une tire-au-flanc en partant à 17h30 en étant arrivée à 8h30 et avoir mangé en 30 minutes à la cantine (j'espère vraiment qu'elle me lira!) et cela m'a poursuivi une bonne partie de ma vie.

Au final, un très beau livre qui parle sans fard du bouleversement qu'est une naissance, des difficultés à mener vie professionnelle et vie privée de front (autant pour Amandine que pour Samuel), de l'engagement énorme demandé aux parents d'un enfant handicapé.

À lire absolument, hommes et femmes confondus, parents ou pas, grands-parents ou pas, responsables de service et chefaillons pour découvrir ou se rappeler de plein de petits faits pas si innocents que cela.

En bref

Un témoignage fort et puissant brillamment écrit et dessiné par Aurélie Crop. Un témoignage qui a ulcéré la retraitée que je suis car je pensais que le monde professionnel avait évolué côté respect de la parentalité depuis mon époque… Merci à Aurélie Crop pour ce beau livre.

9
Positif

beaux dessins

colorisation douce

témoignage fort et intéressant

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2251)
Boutique en ligne
27,00€
Boutique en ligne
27,00€
Boutique en ligne
27,00€
Boutique en ligne
27,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)