9

Critique de La grande peste #1

par damss le dim. 14 nov. 2021 Staff

Rédiger une critique
La peste en décor pour fiction prenante et palpitante entre réalité et fantastique

Les auteurs nous plongent dans une fiction très documentée autour de cette fameuse maladie qui fit 25 millions de morts, la peste. En 1347, nous découvrons un bateau avec à son bord des frères hospitaliers qui vont aller porter secours à un navire byzantin en perdition. Tout l’équipage à son bord est décédé. Baldus, le principal protagoniste de l’histoire, va découvrir une curieuse relique et faire une rencontre des plus dramatiques….
Les auteurs nous plongent dans une fiction très documentée autour de cette fameuse maladie qui fit 25 millions de morts, la peste. En 1347, nous découvrons un bateau avec à son bord des frères hospitaliers qui vont aller porter secours à un navire byzantin en perdition. Tout l’équipage à son bord est décédé. Baldus, le principal protagoniste de l’histoire, va découvrir une curieuse relique et faire une rencontre des plus dramatiques….

Côté scénario, les deux auteurs nous posent le cadre de l’épidémie de la peste ainsi que la vie des hommes en 1347 pour introduire leur fiction autour de deux personnages. Dans un premier temps, il y a Baldus, un frère hospitalier qui découvre une relique et fuit depuis lors la mort incarnée qui est à ses trousses. De l’autre, il y a Alixe, fille de guérisseuse qui va voir sa mère se faire lapider en étant accusé d’être une sorcière à l’origine de la peste qui sévit et qui va fuir elle-aussi…

La lecture alterne, par des chapitres, la vie des deux personnages, permettant de suivre l’un ou l’autre dans leur fuite éperdue. En parallèle, à la fin de chaque chapitre, les auteurs apportent une double page d’informations sur des évènements qui ont eu lieu à la même époque, permettant d’ancrer et rendre plus réalistes leurs personnages et l’histoire qu’ils nous offrent. Les auteurs abordent des sujets différents comme la chasse aux sorcières, l’épidémie de la peste, la manie dansante, les flagellants, l’ordre des hospitaliers, etc…. C’est d’ailleurs parfaitement dosé et permet d’apporter quelques connaissances sur cette époque sans trop alourdir la lecture.

Les personnages sont bien développés, d’un côté le religieux qui tente d’échapper à la mort et de l’autre une guérisseuse devenant par la force des choses une jeune femme qui va semer la mort… Leur chemin, on s’en doute, va forcément se croiser mais pour quelle direction, le mystère reste entier.

Tous les éléments sont savamment dosés pour nous positionner ni tout à fait dans une histoire réelle, ni tout à fait dans une fiction. On suit ces deux vies qui tentent de survivre par tous les moyens sans trop savoir vers où les auteurs veulent les amener mais on passe un excellent moment à partager leurs aventures et voir comment ils vont s’en sortir.

Côté dessins, depuis que je suis le travail de Stalner, je n’ai jamais vraiment été déçu. Sa patte graphique, qui arrive à rendre les visages très réalistes et expressifs, est toujours aussi efficace. Le découpage est bien maîtrisé et permet d’appuyer le scénario et de rythmer l’histoire. A l’aise sur les personnages comme pour les décors, comme avec la double page 74/75, on a vraiment l’impression d’être transporté au XIVème siècle. Autre exemple, la double page 96/97 par exemple illustre parfaitement la ‘’manie dansante’’ qui a sévi à l’époque et qu’on nous explique à la page d’après. La colorisation est elle-aussi bien maîtrisée comme page 42/43 avec cette couleur pour le ciel superbe qui accentue la météo orageuse et le tournant dramatique d’une vie…

Vous l’aurez compris, j’ai été séduit par cet album qui aborde une maladie contagieuse dévastatrice en fond pour poser le focus sur l’histoire de deux personnages originaux ayant chacun un pied dans la réalité, un autre dans le fantastique. C’est cet aller-retour constant, largement documenté et expliqué, qui assoit l’histoire et la rend plus crédible encore. Les dessins sont sublimes, l’histoire originale et prenante, il me tarde la suite et fin de ce diptyque pour savoir si la conclusion sera à la hauteur de cet album.

En bref

Vous l’aurez compris, j’ai été séduit par cet album qui aborde une maladie contagieuse dévastatrice en fond pour poser le focus sur l’histoire de deux personnages originaux ayant chacun un pied dans la réalité, un autre dans le fantastique. C’est cet aller-retour constant, largement documenté et expliqué, qui assoit l’histoire et la rend plus crédible encore. Les dessins sont sublimes, l’histoire originale et prenante, il me tarde la suite et fin de ce diptyque pour savoir si la conclusion sera à la hauteur de cet album.

9
Positif

Histoire très documentée sur l'époque

Personnages attachants qui évoluent rapidement psychologiquement

un scénario très bien ficelé, original et passionnant

Dessins des personnages très réalistes

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Autres critiques de La grande peste
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)