8

Critique de Denjin N #1

par Skeet le ven. 19 nov. 2021 Staff

Rédiger une critique
Touchez pas à Misaki !

Ca ne vous arrive pas des fois de vouloir lire un manga court, qui rentre rapidement dans le vif du sujet, qui va droit au but sans se prendre la tête mais qui est bigrement divertissant ? Si oui, il se pourrait bien que Denjin N répondent à vos attentes !

Dès les premières pages, on découvre le seul échappatoire de Nasu, un jeune homme que la vie n'a pas gâté ! En effet, le seul moyen qu'il a trouvé pour obtenir un peu de réconfort se trouve dans son casque virtuel, quand il assiste à la performance de son groupe d'idoles préféré et notamment de Misaki, l'une des membres qui était avec lui au lycée et dont il lui reste comme seul souvenir un mouchoir qu'elle lui avait donné des années auparavant.


Alors vous vous imaginez que quand il s'est aperçu que le patron du convini dans lequel il travaille a jeté sa "relique", il ne l'a pas très bien pris ! Il lui saute dessus avec l'envie d'en découdre et lui plante même un stylo dans le pied avant de prendre la fuite et de se réfugier chez lui ! Sauf que chez lui, l'attend sa mère alcoolique avec qui il vit et leur relation est plus que conflictuelle... les insultes fusent, il s'enferme dans la chambre et dans un accès de rage coupe et dénude les fils de son casque virtuel pour se les enfoncer directement dans les oreilles et appuie sur ON... et là, un phénomène extraordinaire se produit : il devient capable de contrôler tout les objets qui utilisent l'électricité ! Son esprit peut aller partout et tout contrôler... Les caméras sont ses yeux ! Par contre son corps lui est affalé sur son bureau, comme mort !

Alors oui, je vous l'accorde, tout ça est expédié en quelques pages et c'est invraisemblable. De plus, on n'a aucune explication supplémentaire mais tant pis, l'auteur se lance dans un thriller sur cette base et bizarrement, ça fonctionne plutôt pas mal ! Dès la scène suivante, l'auteur nous fait une petite démonstration de ce que peut réaliser Nasu en se vengeant de son exécrable patron. On ne va pas se mentir, c'est primaire mais tellement jouissif ! Les caméras de surveillance qui se tournent vers lui, la musique du magasin qui passe une chanson du groupe d'idoles, l'imprimante qui rejette des messages haineux à destination du patron... La mise en scène est parfaite, c'est très bien vu !


On ne va pas en rester là côté scénario puisque Nasu va employer toute son énergie à faire de Misaki l'idole numéro 1 du Japon. Il aurait pu essayer de contrôler le monde ou autre mais non, il poursuit son obsession initiale pour son groupe d'idoles... c'est une cause perdue à priori ! Du coup avec l'accumulation des cadavres, la police s'en mêle mais se sent rapidement impuissante et fait appel à un duo d'enquêteur d'un genre particulier du nom de Sudô qui sera plus à même de se frotter à ce criminel hors du commun !

On se trouve donc dans une configuration qui fait un peu penser à Death Note puisque nous allons vraisemblablement assister à un duel entre les frères Sudô et Nasu qui est devenu une entité aux pouvoirs qui semblent illimités. On a clairement hâte de voir ce que cela va donner par la suite mais l'aperçu qu'on a déjà eu dans ce premier tome est franchement convaincant ! On voit que l'auteur est très à l'aise pour nous faire frissonner et prend un malin plaisir à imprimer des expressions très marquées aux visages de ses personnages quand il le faut. Le rythme est très soutenu et les scènes sanglantes s'enchainent rapidement sans nous laisser de répit mais on ne va pas s'en plaindre car la lecture n'en est que plus fluide et divertissante.


En bref

Avec son scénario improbable, son arrière-goût de série z et son côté gore, ce premier tome de Denjin N a tout du plaisir coupable ! L'auteur ne perd pas de temps en fioritures et assume son délire tout au long de cette introduction pour notre plus grand plaisir. C'est jouissif et on en redemande, vivement la suite !

8
Positif

Le rythme soutenu, très fluide

L'utilisation habile des pouvoirs du héro

Un duel au sommet en perspective

Les expressions faciales très réussies

Jouissif même si malsain !

Negatif

Le duo de médiums semble tout droit sorti de Death Note

Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (663)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 3 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (2)
  • Skeet
    Staff

    De rien, tu me diras ce que tu en auras pensé !

  • FrEaK
    Membre

    Cette chronique confirme mon envie de lire au-delà de l'extrait disponible en ligne, merci Skeet !