7

Critique de Invincible Iron Man - IronHeart #2

par Ben-Wawe le jeu. 13 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Ironheart, une super-héroïne fraîche en pleinrodage dans des épisodes dynamiques et prenants

Tony Stark est dans le coma.
Son opposition à Captain Marvel dans Civil War II a pris un tour terrible lors de l'affrontement final. Iron Man est désormais inconscient, avec des dommages physiques et psychiques encore inconnus. Nul ne sait s'il peut en revenir.
… mais le monde a toujours besoin de héros en armure.

Riri Williams est une jeune fille de 15 ans, aux capacités intellectuelles formidables. Tony l'a découverte peu avant ces événements dramatiques, et a souhaité la prendre sous son aile.
Elle a en effet construit sa propre combinaison de vol et de combat au sein des locaux du MIT, et ne cesse de l'améliorer. Elle bénéficie désormais de l'accompagnement d'une intelligence artificielle basée sur la personnalité et les souvenirs de Stark lui-même.
Elle n'est pas Iron Woman, mais Ironheart ! Et elle est prête à se lancer... mais le monde est-il prêt pour elle ?

Invincible Iron Man – Ironheart Tome 2 : La cour des grands commence à répondre à cette question, avec des épisodes très agréables à suivre !

Riri est en effet confrontée à de nombreux choix difficiles, qui peuvent impacter sa vie... mais aussi ses proches, voire même la planète entière.
Amanda Armstrong, mère biologique de Tony Stark, contacte en effet la jeune fille avec Pepper Potts et Mary-Jane Watson, assistante d'Iron Man avant son coma. Toutes trois lui proposent de disposer du laboratoire secret de leur proche, pour améliorer son armure.
En parallèle, une représentante du MIT vient offrir à Riri une nouvelle chance dans cette structure d'éducation de l'excellence, afin de changer le monde avec eux.
Mais, aussi, Ironheart croise les jeunes super-héros appelés Champions, qui veulent la recruter !

Riri affronte aussi quelques super-vilains, mais rencontre également Sharon Carter, sous-directrice du SHIELD. Toutes deux s'impliquent dans les événements qui touchent la Latvérie, abandonnée par le Docteur Doom qui tente d'être « héroïque » avec une armure d'Iron Man.
Lucia Von Bardas, un temps dirigeante agressive du pays, entend le récupérer... mais Ironheart veut définitivement changer le monde, avec son approche innovante et troublante de tout type de problèmes !
Mais, en parallèle, l'intelligence artificielle FRIDAY en vient à émettre des doutes sur le programme informatique basé sur Tony, qui accompagne Riri...

Brian Michael Bendis poursuit ici sa gestion de la franchise Iron Man, en creusant le personnage de Riri Williams, finalement assez neuf. Tout reste à construire sur cette jeune fille, mais force est de constater que ses débuts sont encourageants !
Le scénariste met en effet son goût des dialogues et sa compréhension des jeunes personnages au service de ce portrait prenant et réussi. Plusieurs rebondissements émaillent le récit, mais ce dernier se concentre bien sur la constitution du caractère, de l'âme de Riri... et oui, cela fonctionne bien !

Ironheart est bien un personnage de son temps, et rappelle la jeunesse actuelle par ses mimiques, par ses réactions mais aussi par ses postures et son envie de changer réellement le monde. Les quelques flashbacks qui accompagnent l'intrigue montrent aussi l'enfance de Riri, via des ajouts pertinents qui la rendent tantôt attachante, tantôt drôle, tantôt adorable.
Surtout, la jeune fille garde une fraîcheur, sans tomber dans le cliché, et surprend régulièrement par ses décisions.

Brian Michael Bendis accompagne ce beau portrait d'événements plutôt réussis, entre bagarres classiques mais efficaces d'un côté, et de l'autre des surprises qui fonctionnent.
L'implication d'Ironheart en Latvérie a du sens, vu l'utilisation de Victor Von Doom dans Infamous Iron Man, mais cette intégration à la géopolitique Marvel pourrait sembler précipitée. Mais cela sonne juste, étonnamment, car l'ensemble devient rapidement prenant et grisant !
Surtout, l'intrigue secondaire sur l'intelligence artificielle Tony Stark est bonne, et le casting secondaire est bien mené, aussi, alors que l'on pouvait douter de l'équilibre entre ces héroïnes du quotidien.

L'ensemble se révèle ainsi une bonne surprise, avec un graphisme qui sert bien le scénario.
Stefano Caselli dessine l'essentiel des épisodes, dans un style rond et dynamique. Les personnages sont bien croqués, les visages sont réussis, avec de bonnes expressions. Il y a des manques dans les décors, certes, mais il y a un rythme dans la narration, et l'ensemble se lit agréablement.
Ce n'est pas formidable, mais efficace.
Kate Nimeczyk, Taki Soma et Kiichi Mizushima viennent aider sur quelques moments, dans des styles proches mais quelques crans en dessous. Il est toujours dommage que le dessinateur principal ne réalise pas l'ensemble, mais ses aides offrent un soutien efficace, à défaut d'être brillant.

En bref

Invincible Iron Man – Ironheart Tome 2 est une bonne bande-dessinée. Cette nouvelle super-héroïne continue d'être creusée, forgée par des auteurs qui s'impliquent pour en faire un personnage de son temps, déterminée à sauver et changer le monde. L'ensemble est bon, prenant, avec des dessins réussis et un dynamisme général très agréable.

7
Positif

Un beau et bon portrait d'une jeune super-héroïne dans le vent.

Une bonne gestion du personnage principal et de son casting secondaire.

Une intrigue générale classique dans son exécution, mais réussie.

Negatif

Un peu trop de rapidité dans les réussites d'Ironheart.

Une Riri Williams un peu trop facilement acceptée et validée par des personnages plus installés qu'elle.

Un graphisme professionnel et efficace, mais avec des manques dans les décors et un dessinateur principal qui a besoin d'aide pour tout finir.

Ben-Wawe Suivre Ben-Wawe Toutes ses critiques (23)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)