8

Critique de SPY×FAMILY #6

par Auray le lun. 17 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Jeu, set et match !

Le dernier tome de la série Spy Family a eu le droit, comme One Punch Man, a sa plaque décoratrice et sa couverture collector. J'adore cette dernière à l'effigie de tous les principaux élèves de la prestigieuse école Eden. Il faut dire que depuis le début, c'est la petite Anya Forger qui tire son épingle du jeu avec ses petites expressions trop mignonnes. En plus, depuis le précédent volume, elle est accompagnée d'un gentil toutou ayant subi diverses expériences scientifiques qui lui permettent de lire l'avenir proche. Pas besoin de ce pouvoir pour savoir que Bond et Anya seront à coup sûr les héros d'une autre histoire.

En attendant, on replonge dans le monde des parents et des espions, car, une ancienne collègue de Loid refait surface. Fiona est aussi très drôle. Elle souhaite réussir la nouvelle mission, mais pas que ! Si en plus elle peut devenir la femme de notre meilleur agent de Westalis en éliminant définitivement Yor, l'actuelle fausse épouse, ce ne serait que du bonheur à partager. C'est écrit partout, même sur la couverture cartonnée, elle l'aime !

Bon, il faut dire que lors du match de tennis, ce dernier fait vraiment sensation en jouant à ce jeu sportif tout en évitant les balles ennemis. Mais pas celles en mousse ! Il est incroyable cet homme ! Il sait tout faire ! Et puis, on l'oublie, mais il exerce mieux que personne l'art de se faire passer pour quelqu'un d'autre. Tatsuya Endo arrive encore à nous surprendre avec ce stratagème en l'utilisant cette sans excès.

De plus, ce que j'aime dans cette série, c'est que tout n'est pas qu'une succession de missions. On retourne aussi voir la petite à l'école afin de se rapprocher de la cible de départ, le petit Damien Desmond, fils de Donovan, un politicien qui menace la paix actuelle entre l'est et l'ouest. Par ailleurs, la fin risque de vous surprendre, car l'opération « Strix » n'a jamais été aussi avancée. Génial !

Heureusement, entre tout ça, la mission trente-cinq fait office d'un interlude tout doux. Loid et Yor vont devoir discuter à part afin de faire le bilan de leur fausse relation. Il faut dire que son match de tennis face à Nocturna, ou Fiona pour les intimes, n'a pas été une mince affaire, tant cette dernière était motivée. Il faut de nouveau la mettre en confiance pour la réussite de la mission, la paix dans le monde est vraiment en jeu. Rien que ça ! Évidemment, ces deux-là ne sont pas les champions de la communication lorsqu'il s'agit de se regarder dans une glace, et il vaut mieux sortir la boîte à pansements tout de suite tant les dégâts physiques et la maladresse vont eux aussi être au rendez-vous.

Un tome très équilibré et réussi, comme un bon championnat de Roland Garros avec ses joueurs expérimentés de tout pays. Quoique, vu comment les choses ont tourné, on ne peut peut-être pas comparer. Et, justement, on adore ça ! Car, l'auteur arrive toujours à nous surprendre. Et, si ce n'est pas le cas, sa bonne humeur se partage. Et, il faut vraiment mettre en valeur les dessins très réussis. Dans ce genre, ils font partie de mes préférés sur le marché. À vous de voir si vous voulez à présent signer un moment de folie avec la famille Forger.

En bref

« Sérieux, c'est qui cette gonzesssse?! »

8
Positif

Une belle couverture collector

Toujours de très belles cases depuis le début

Une ambiance parfois différente selon les chapitres

De la bonne humeur avec le match de tennis par exemple

Anya est trop marrante

Une mission centrée sur notre faux couple est à noter

La mission « strix » avance d'un grand pas (ou pas?)

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (688)
Autres critiques de SPY×FAMILY
Boutique en ligne
59,90€
Boutique en ligne
59,90€
Boutique en ligne
59,90€
Boutique en ligne
59,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)