8

Critique de Badass Cop & Dolphin #1

par Sachiko-chi le sam. 29 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Humour et sérieux sont au rendez-vous avec Samejima !

Badass Cop & Dolphin est le nouveau titre shonen des éditions Kazé pour cette année 2022. On doit ce nouveau manga à Ryuhei Tamura, et ce nom ne doit pas vous être étranger ! En effet, c’est un mangaka que l’on commence à bien connaître par chez nous, on lui doit Hungry Marie terminée en 4 tomes, mais c’est surtout le papa de Beelzebub saga terminée en 28 tomes ! Ce manga que je n’ai pas eu la chance de découvrir en papier, mais que je connais grâce à l’anime est une vraie pépite !
C’est avec plaisir et curiosité que je me lance dans son nouveau titre terminé en 5 tomes !

Pour la petite histoire de ce manga, on va faire la rencontre Samejima qui est un flic à Tokyo, un peu bourru, qui prend vraiment son métier à cœur et qui arrête les malfrats par tous les moyens. Sauf que ses méthodes ne font pas l’unanimité, et son chef décide de le virer. Il arrive à négocier un sursit, et il prend le large pour une île et un poste inférieur à ce qu’il avait.
On n’est pas tout à fait dans l’histoire que ce petit scénario me rappelle un film qui a aussi un peu le même pitch, je ne sais pas si vous avez le nom, mais là c’est impossible pour moi de le retrouver.
Arrivé sur cette île, il va très rapidement être briefé sur une affaire un peu étrange d’une petite fille qui serait une prêtresse recherchée, et que la police doit protéger. Mais cette nouvelle aventure nous plonge dans un univers surréaliste et surprenant.

Je n’aurai franchement pas cru autant accrocher, je me suis marrée tout du long de ce tome, je me suis amusée à retrouver les traits de Ryuhei Tamura, et à me fendre la poire à pratiquement toutes les pages.
Notre protagoniste Samejima qui est assez imbu de lui-même, se retrouve dans ce monde auquel, il ne comprend rien, et il est totalement désabusé, et c’est tellement drôle de voir les têtes qu’il fait.
On fait aussi la rencontre de Nanase, une jeune femme policier qui va aider sur les enquêtes, c’est un petit peu la déception de l’univers et de ce premier tome, elle n’apporte rien… En effet, en situation tendu, elle n’aide pas ses collègues, la seule chose qu’elle apporte c’est du fan service… C’est juste relou, et ça ne sert même pas l’histoire, seulement dans le dernier chapitre qui leur donne une raison de sauver le maire. Malheureusement le dernier chapitre est fade, parce que tout repose sur cette idée, et que c’est pénible de devoir encore faire face à ce genre de réflexions et de pulsions primaires masculines… Samejima n’est pas en reste sur cette situation malheureusement… Je vais de cette manière conclure sur le sujet, mais le fan service est clairement le point faible de ce premier tome, sans ça, il aurait été pépite !
Dans les personnages, on peut compter l’homme-dauphin, le nouveau partenaire d’enquête de Samejima, personnage étrange mais très attachant, il permet de mieux saisir l’univers, et apporte de nombreuses informations sur Chako ou sur ce qu’il se passe.
Et enfin, nous faisons la rencontre de Chako, petite fille très drôle et attachante de l’univers, le mangaka doit bien aimer les enfants dans ses histoires, elle rappelle un peu Baby Bel de Beelzebub. Elle est l’instigatrice de cette histoire, et de cet univers un peu étrange. Elle est la fameuse prêtresse du Culte de la mer, et on découvre au fur et à mesure qu’elle est dotée de certaines capacité qui ne peuvent qu’attirer les plus avares ! Pour ce qui est de ces ennemis, on en apprend un petit peu, mais ça reste assez peu d’informations, et ils sont très mystérieux…

J’ai trouvé l’univers franchement original, on est dans le Japon du XXIème siècle, tout ce qu’il y a de plus récent, mais avec une touche de paranormale franchement sympathique. Elle amène des combats dynamiques, et ils mettent vraiment en avant le côté « badass » du personnage de Samejima. Il y a vraiment de bonnes idées pour monter cet univers !

Mais les bonnes idées ne s’arrêtent pas uniquement à ce petit côté paranormal, il y a aussi des sujets d’actualité intéressants qui sont abordés, et qui peuvent faire écho à notre actualité notamment ! Même si on se fend la poire en compagnie de Samejima et de ses nouveaux partenaires, le mangaka nous sert des sujets plus sérieux. D’une part, on va retrouver cette idée de droit à l’image qui interroge, notamment sur le travail des policiers, pour éviter les bavures et les accusations abusives…
Les questions d’écologie, de réchauffement climatique, ou encore de protection de la faune marine sont abordés. Mais le mangaka met aussi en avant, la religion au Japon qui est un sujet d’actualité fort chez eux, et pour beaucoup ça s’apparente à des sectes. Le Culte de la mer m’y fait beaucoup penser et même un personnage qui en parle, si le sujet vous intéresse, je vous recommande la vidéo youtube de Tev – Ici Japon qui parle de ces sectes de façon très claires.

Je pense que là c’est un travail dû à la traduction, mais je voudrais aussi en parler, on retrouve beaucoup de références à notre culture comme Flipper le dauphin, Franklin la tortue ou encore Leonardo, Donatello et Michel-Angelo que je vous laisse deviner l'origine. Le titre est complètement barré, mais qu’est-ce que ça me fait rire ! En tout cas, je ne peux que recommander ce premier tome, j’ai pris mon pied à cette lecture et je n’ai qu’une hâte me lancer dans le suivant !

En bref

Un premier tome qui m'a énormément plu de découvrir, c'était vraiment très drôle et le dessin du mangaka rend honneur à cette humour. L’univers est original, barré et surprenant, mais il aborde aussi des sujets plus sérieux et d'actualités. La traduction vaut le détour avec quelques références très sympathiques de notre culture. En revanche carton rouge pour le fan service qui est de trop et qui ne sert à rien...

8
Positif

Les dessins toujours aussi sympathiques du mangaka

Des personnages intéressants

Beaucoup d'humour

Un univers original et barré

Une traduction avec beaucoup de références de notre culture

Des sujets sérieux abordés

Negatif

Nanase qui n'apporte rien, si ce n'est du fan service inutile

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (339)
Autres critiques de Badass Cop & Dolphin
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)