9

Critique de Le Livre des Sorcières #1

par MassLunar le mar. 12 avril 2022 Staff

Rédiger une critique
De occulta philosophia - Une enquête aux frontières de la science et de l'occulte

Ce premier tome de ce Livre des Sorcières de Ebishi Maki se révèle des plus fascinants.

La mangaka nous fait partager une enquête a priori inspiré d'un fond réel qui nous plonge au coeur du Saint Empire Germanique au milieu du XVI eme siècle. Entre science, croyances, folklores et une touche troublante de fantastique, nous sommes totalement immergé dans une enquête qui emmène un jeune docteur à enquêter sur le cas d'un loup-garou qui attaquerait les gens dans un petit village. Tout commence par une petite morsure puis s'ensuit une poursuite face au mystérieux loup-garou , à savoir un humain capable de se métamorphoser en bête... Je n'en dirais pas plus là-dessus puisque la mangaka réussit intelligemment à cultiver un certain doute.

C'est une ambiance tout simplement délectable pour les amatrices et amateurs de mystères historique ancrés dans le folklore et la superstition, une frontière trouble où le fantastique jamais vraiment avéré nait du doute et de la suspicion, un doute qui s'avère tout de même troublant puisque la dessinatrice brouille légèrement les pistes. Le mal surnaturel est-il bien réel ou au contraire se confond-il avec les émotions humaines ? 

La réponse n'est bien sûr pas posée directement dans ce premier tome qui expose efficacement son intrigue et nous plonge dans un petit village au coeur d'une Europe rongée par la chasse aux sorcières. La sorcière est l'un des thèmes centrales de ce premier volume. Le héros peut d'ailleurs s'apparenter au personnage incarné par Johnny Depp dans le génial film de Tim Burton Sleepy Hollow, un enquêteur qui a autrefois été en contact avec une sorcière mais là encore, la mangaka, avec le flash-back entourant son personnage principal, brouille les pistes avec la figure d'une sorcière dont on ne sait pas vraiment si les capacités magiques sont bien réelles. Nous sommes toujours aux frontières de la psychologie à la différence d'un Tim Burton dont le film est clairement orienté vers le fantastique. 

Dans sa dernière partie, ce premier volume nous montre la jeunesse de notre héros et surtout sa relation avec son maître et mentor , le professeur Cornelius Agrippa, un savant philosophe et médecin qui a réellement existé et dont la science côtoyait l'ésotérisme. Un personnage historique à l'honneur dans ce premier volume qui dépeint la logique de cet homme sans faire appel à un occultisme forcené. Ainsi Le Livre des Sorcières  peut également se lire comme un profond manga historique tout en mettant en valeurs des sujets comme la chasse aux sorcières sous couvert d'une intéressante enquête. 

Un petit bémol cependant par rapport à la structure du manga , notamment par rapport aux flash-backs qui viennent un peu brutalement rompre le fil de l'enquête qui se clôt ici sur une bonne note de suspense mais la dernière partie autour du professeur Agrippa (bien qu'elle soit interessante) vient un peu casser l'immersion de cette enquête alors que la mangaka a quand même bien développé un super cadre de huit-clos. Cela gâche un petit peu l'ambiance inquiétante de ce premier volume d'autant plus que la dernière page se conclue sur une référence un peu plate qui parlera surtout aux férus d'histoires. Malgré tout, ce premier volume nous accroche sans problèmes et donne à lire la suite. Après peut-être qu'il est préférable de lire les trois tomes en intégralité...

Il faut aussi bien sûr relever la qualité du dessin élégant d'Ebishi Maki. C'est un trait plutôt doux un peu en contraste avec la gravité de son sujet. Son style emprunte légèrement à la gravure, notamment pour illustrer les contes et se combine parfaitement avec le degrés historique et mystérieux du manga. Les trames et l'encrage accentuent l'aspect mystérieux de ce titre et immerge davantage le lecteur dans cet ambiance fantastique bien maîtrisé. 

On peut enfin souligné la qualité éditoriale avec une première de couverture qui présente quelques motifs de l'occultisme comme le bouc avec une petite gravure ornant le titre. La jaquette est soignée et attire aisément le lecteur dans les limbes de cette mystérieuse intrigue. 

En bref

Ce premier tome du Livre des sorcières est un joli et envoûtant guet-apens qui nous immerge totalement dans une intrigue combinant enquête, Histoire et une pointe de fantastique et de poésie. C'est inquiétant sans nous nouer l'estomac tout en soulevant la cruauté d'une époque qui accordait une grande place aux superstitions. Un début de série très prometteur qui enchantera les amateurs du genre.

9
Positif

Un premier volume de qualité qui mêle histoire, enquête avec un mélange de douceur et de cruauté.

Un dessin immersif qui s'approprie aussi bien le mystère du conte noir que la reconstruction historique

Un héros intéressant qui reflété bien la lutte contre les superstitions meurtrières

Des personnages secondaires attachants comme la fille de la sorcière

Negatif

Un flash-back final qui rompt un peu trop vite le fil de l'enquête.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (356)
Autres critiques de Le Livre des Sorcières
Boutique en ligne
10,75€
Boutique en ligne
10,75€
Boutique en ligne
10,75€
Boutique en ligne
10,75€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)