7

Critique de Ultraman #1

par Auray le jeu. 12 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Ultraman en Amérique

Un partenariat a été signé concernant Ultraman, symbole héroïque du Japon des années soixante. Du coup, les États-Unis ont le droit de faire leur propre version. Ou plutôt, Marvel, et son rédacteur en chef, C.B. Cebulski semblent être très intéressé par cette nouvelle histoire. Effectivement, un peu comme Bioman a été transformé en Power Rangers, ici, on espère que le succès sera de nouveau au rendez-vous. D'ailleurs, le scénariste, Kyle Higgins a fait partie de l'aventure Mighty Morphin Power Rangers. Il sera accompagné dans sa tâche par Mat groom (Self/Made).

Tout d'abord, sachez qu'il n'y a absolument pas de liens avec le manga qui met, lui, en avant, le fils de Shin Hayata qui a repris le flambeau. On est vraiment dans une refonte complète de la série. D'ailleurs, c'est assez drôle, car le format s'y prête. Il est très proche des Marvel 100%, et, en même temps, il a une couverture amovible, comme un manga. J'adore ces détails.

Sinon, le scénario est plus complexe qu'il n'y paraît. La Patrouille Scientifique Unie est une organisation remplie de secrets qui ne seront révélés qu'en cours de lecture. Il va falloir au moins deux ou trois chapitres avant de pouvoir apprécier cette guerre incessante contre les Kaijus. Car, même leurs armes ne sont pas ce qu'elles sont vraiment. Ceci confirme le fait de rendre le tout plus moderne.

Côté dessins, ce n'est pas mal du tout. Francesco Manna (Avengers) rend une copie propre. Par contre, j'ai vraiment eu parfois du mal sur le choix des couleurs de son acolyte. Parfois trop fades, ou trop brillantes, avec une grande mise en valeur des éclairs par exemple, par rapport aux illustrations. Bon, après, j'ai lu parfois que ça pouvait plaire à d'autres, à vous de voir en ouvrant le livre.

Par contre, ce qui vaut véritablement le coup, ce sont les bonus. Les couvertures sont toutes magnifiques. Celle d'Alex Ross qui illustre ce nouveau format en est la preuve. Mais, on aura aussi une de Skottie Young, ou encore, celle de John Tyler Christopher, avec les fausses boîtes de figurines. En plus de quelques histoires bonus, on aura une biographie très intéressante sur le créateur à l'origine d'Ultraman, Eiji Tsuburaya. J'ai adoré lire la petite histoire de la création des effets spéciaux de la série de l'époque. Son empreinte sur les œuvres d'aujourd'hui est sans équivoque, ou même l'importance d'Ultraman dans le cœur des Japonais. Si vous êtes en manque après cette lecture, n'oubliez pas qu'il y a à présent une série Netflix à regarder. De quoi patienter en attendant un deuxième tome, ou, la seconde saison en comics, qui est déjà annoncé.

En bref

« Nos vies ont été très différentes mais nous devons les réconcilier ou nous mourrons. »

7
Positif

Le format

Les quelques histoires bonus

Les couvertures

L'histoire d'Eiji Tsuburaya

Une version plus moderne

Negatif

Un scénario pas facile d'accès

Les couleurs éblouissantes ou pâles

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (695)
Boutique en ligne
11,99€
Boutique en ligne
11,99€
Boutique en ligne
11,99€
Boutique en ligne
11,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)