7

Critique de To your eternity #17

par Tampopo24 le sam. 21 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
La société moderne nous détruit

Décidément cette série qui avait si bien démarré continue de me diviser depuis qu'elle est entrée dans cette nouvelle partie plus moderne. Elle a parfois des fulgurances comme autrefois, mais elle s'est aussi totalement enlisée dans cette histoire autour de Mizuha.

Le tome démarrait sur de très belles promesses avec une analyse assez fine de notre société moderne et de ses maux mis en exergue grâce à des personnages ayant connu un tout autre temps et découvrant notre ère. J'ai beaucoup aimé la subtilité avec laquelle Yoshitoki Oima montrait qu'un monde en paix ne suffit pas à rendre les gens heureux et donc que mettre fin aux guerres ne suffit pas. J'ai aimé qu'elle montre le poids des méfaits de la société moderne : travail, école, harcèlement, course à la performance, etc.

C'était, en plus, raconté avec émotion avec un Imm totalement dépassé face à ces nouvelles émotions que cela suscitait en lui quand il voyait la souffrance de ces amis. Le focus sur Gogo a permis de très beaux moments également sur le lâché prise, apprendre à laisser grandir et partir les gens pour mieux les retrouver. C'était puissamment philosophique tout ça et traité avec justesse grâce à un discours tout sauf binaire, mais au contraire plein de nuances sous les dénonciations nécessaires qu'il fait notamment vis-à-vis des harceleurs. J'étais donc ravie de cette première partie qui pour moi revenait aux origines de la série.

Malheureusement cela n'a pas duré... En voulant à tout prix revenir sur Mizuha, l'autrice nous rembarque dans ses travers, à savoir une histoire de knockers devenue indigeste à cause d'une grande "méchante" caricaturale et présente depuis trop longtemps par rapport au rythme qu'on connaît à la série. Là, ça donne le sentiment de piétiner et se répéter. Même si l'intention de montrer un Imm qui avance, cherche à s'intégrer et ensuite à sauver Mizuha, est louable, je n'arrive pas à adhérer. Partir en voyage dans la tête de celle-ci, plonger au coeur de ce qui la ronge et tenter de la soigner apporte une belle métaphore mais le personnage m'est par trop antipathique et ça gâche tout, même cette tentative de redynamiser l'histoire par une attaque des knockers au lycée.

En bref

Après avoir suscité un gros espoir et m'avoir fait à nouveau vibrer d'émotion, la série repart malheureusement dans ses travers avec un cycle où la "méchante" m'est tellement antipathique qu'elle me gâche mon plaisir et me donne sentiment que son histoire s'étire bien trop et est inintéressante. Pitié, passez à autre chose !

7
Positif

Un super début plein d'émotion sur les ravages de la société moderne, la peur de perdre l'autre

Une plume juste

Un héros de plus en plus humain qui avance

Une tentative de redynamiser le récit

Negatif

Une seconde partie très décevante revenant sur Mizuha

Une "méchante" très antipathique et irritante

Une histoire qui s'enlise

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (812)
Autres critiques de To your eternity
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)