9

Critique de Ed Gein - Autopsie d'un tueur en série

par Le Doc le dim. 22 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
La place d'un fils est aux côtés de sa mère...

J'ai entendu parler pour la première fois de Ed Gein, tueur et voleur de cadavres qui a sévi aux Etats-Unis dans les années 40 & 50, de manière détournée, par les figures du cinéma d'horreur qui se sont emparées des détails les plus macabres de son histoire, de Psychose au Silence des Agneaux en passant par Massacre à la Tronçonneuse et Maniac. Preuve que Ed Gein s'est taillé une place dans l'inconscient collectif américain (ce n'est pas pour rien que l'album débute par la sortie du classique d'Alfred Hitchcock)...et dans la culture populaire car il n'y a pas que le cinéma qui a multiplié les références au Boucher de Plainfield, au Wisconsin. 

C'est d'ailleurs pendant une traversée de cet état pour une tournée de promotion que Eric Powell a eu l'idée de développer une bande dessinée sur le sujet. Et pour être le plus fidèle possible à ce qui s'est passé, il a fait appel à l'auteur Harold Schechter, professeur et écrivain spécialiste des tueurs en série qui avait déjà écrit un livre sur Ed Gein en 1998, Deviant : The Shocking True Story of the Original "Psycho". Eric Powell a donc pu avoir accès à une masse importante d'informations pour examiner la naissance d'un monstre et l'impact psychologique qu'ont pu avoir ses actes sur les habitants de son village et sur un pays en général.

Le récit est bien structuré, le drame virant progressivement à l'horreur au fil d'une dynamique familiale amenant un malaise qui quitte rarement la lecture. Si plusieurs descriptions passent par un style journalistique précis, la narration n'est pas aride pour autant car les auteurs ont su créer une atmosphère adéquate et construire un scénario basé sur de nombreux témoignages tout en incorporant efficacement des éléments fictifs, ce qui permet notamment de rendre un peu plus "fluide" la partie enquête et de plonger le lecteur dans l'univers mental fracturé de Ed Gein.

Harold Schechter et Eric Powell n'imposent pas une analyse partiale de ces faits divers car à travers les différents protagonistes, le duo multiplie les points de vue (les réactions par rapport à l'image publique que renvoyait le solitaire Gein, les rumeurs...) et l'ensemble est très intéressant, adapté à la complexité de la personnalité de Ed Gein, bien résumée par la réplique finale du journaliste. 

Graphiquement, Ed Gein - Autopsie d'un tueur en série est encore une fois un excellent travail de la part du créateur du Goon. Eric Powell illustre parfaitement une campagne isolée, lieu de solitudes extrêmes qui se transforme en terre de cauchemars et livre une reconstitution soignée de chaque époque traversée. Il est également toujours aussi brillant pour ce qui est du rendu des détails horrifiques les plus glauques, du langage corporel et des expressions faciales...et sur ce point l'album ne manque pas de cases qui font leur petit effet...


En bref

Les bonus sont également de qualité : notes, annexes extraites du livre "Deviant" de Harold Schechter et carnet de croquis d'Eric Powell.

9
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1047)
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)