7

Critique de Tâvutatèt #2

par juju le dim. 29 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Une momie dans la ville

Cette chronique regroupe la lecture des tomes 1 et 2.

Tavutatet est une jeune momie enfermée dans un musée qui va devoir fermer ses portes. Un peu à la manière de Toy Story, la momie prend vie avec pour seule compagnie sa loutre Kepâbet au mauvais caractère. Les deux amis s’ennuyaient fortement et la fermeture du musée va leur ouvrir les portes d’un nouveau monde. En effet la pharaonne, Hatchepsout et mère de Tavutatet, va mettre en garde sa fille. Une terrible menace les guette, les Mowlausses sont à leur trousse, Tavutatet doit alors partir en Angleterre rejoindre un clan d’êtres Uniks et ainsi leur échapper.

Le premier tome va donc se focaliser sur cette fuite et cette découverte d’un nouveau monde. Tavutatet va alors souvent comparer ce nouveau monde à l’ancien Egypte dont elle est issue. Beaucoup de changements qui vont amener beaucoup d’humour. Elle va traverser plusieurs pays et faire le plus grand voyage de sa vie. D’abord direction Le Caire et enfin l’Angleterre. Elle enchaine les moyens de transport et toujours cette comparaison avec son monde d’origine qui font parfois sourire. Le danger fait toujours surface et réussi à suivre Tavutatet dans son périple.

On s’attache très vite à cette jeune momie, et c’est certains le public concerné y trouvera son compte. Entre l’action et l’humour, y’a tout pour plaire. Les noms choisis également feront sourire les plus jeunes. Et puis le clan des Uniks qui amène d’autres personnages forts sympathiques amène de l’amitié et surtout une entraide dont va Tavutatet va avoir besoin. Et ces personnages sont très bien trouvé, entre Archimède le squelette, Bianca la bohème, Dragono, un fantôme et bien d’autres on ne s’ennuie pas une seule seconde et ça amène beaucoup de diversité.

Un tome 1 très agréable à lire, très divertissant, une bonne surprise.

Le tome 2 lui va se focaliser sur la libération de la pharaonne Hatchepsout, enfermée par les membres de la PET (prison des êtres terribles). Un tome qui se veut presque conclusif, en tout cas les auteurs peuvent très bien s’arrêter ici. Ce tome présente un peu plus de rebondissements, et on comprend qui est à la tête de la PET. Un tome centré sur l’action. J’ai été un peu déçu de cet album, trop d’action et d’explication avec le pendentif d’oudjat et les trois talismans (le scarabée, le pilier Djed et l’Ankh). On se perd par moment dans toutes les explications. J’aurai aimé un peu plus de détails sur certains personnages secondaires en les développant davantage.

Et moi ce qui m’a le plus plu c’est le rapprochement avec l’histoire. Mêler fiction et réalité me plait beaucoup. En effet, Hatchepsout a réellement existé, reine de l’Egypte antique puis Pharaonne, cinquième souveraine de la XVIII dynastie vers -1478. Egalement tous les rites et croyances Egyptiennes qui sont dissimilés de ci de là. Très intéressant.

Côté dessin, rien à dire. C’est excellent. Les personnages sont fabuleux, les décors sont très réalistes. Au top.

Au final, Tavutatet permet de passer un bon moment de lecture. Un tome 2 un peu moins bon parce que centré sur le combat final, qui dure un peu trop longtemps à mon goût. En tout cas, ça marchera à coup sûr auprès d’un jeune public, c’est certain.

En bref

Au final, Tavutatet permet de passer un bon moment de lecture. Un tome 2 un peu moins bon parce que centré sur le combat final, qui dure un peu trop longtemps à mon goût. En tout cas, ça marchera à coup sûr auprès d’un jeune public, c’est certain.

7
Positif

Un côté Toy Story

De l'humour

Du fantastique et de l'historique

Negatif

Un affrontement final un peu long

Certaines explications à rallonge

juju Suivre juju Toutes ses critiques (239)
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)