8

Critique de Capitaine Vaudou #1

par juju le lun. 30 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Où l'univers jeux et BD se rejoignent

On découvre les frères Mc Leod à bord d’un négrier Anglais en 1690, ils sont prisonniers et enfermés avec les esclaves dans la cale du bateau direction le bagne en Virginie. Les deux frères sont des rebelles Irlandais, des Rapparees, et après avoir craché sur l’un des gardes, Cormac se voit refuser sa ration d'eau. Un esclave, Lime Ba Yo, lui tend alors un bol d’eau en lui annonçant que les Laos, les esprits protecteurs étaient autour de lui. C’est alors que le négrier anglais se fait attaquer par des pirates. Angus, le frère Mc Leod, se fait tuer dans le combat, ce qui réveille les Laos, Cormac invoque alors les esprits qui se déchainent, et aide les pirates à libérer tous les esclaves. Tout le monde se retrouve sur La Souris, le bateau du capitaine Jean-Baptiste Donatien de Vimeur. Direction Port-Royal.

Capitaine Vaudou démarre de façon très spectaculaire et mêle d’entrée les pirates et les incantations vaudou. Cette introduction nous plonge direction dans le thème. Mais ce thème va se décliner dans le registre fantastique avec des golems, des zombies, des hommes-léopard et autres démons et sorcelleries. L’aventure est très riche et nous perd par moments dans des termes vaudou. Entre Loas, Bokor, Erzuke, Wanga, Bizango et autres termes de sorcelleries, je m’y suis un peu perdu.

Les personnages sont très nombreux dans Capitaine Vaudou, mais on ne connait pas grand-chose d’eux. A commencer par Cormac Mc Leod (ou Mc Coffin d’ailleurs, je n’ai pas compris pourquoi en quatrième de couverture ils sont appelés comme cela) qui manque cruellement de charisme autour des personnages très énigmatiques et notamment des capitaines. Le capitaine Baron Mort Lente, capitaine du vaisseau noir en première ligne. Surement « le méchant » de la série qui souhaite retrouver le trésor de Christophe Colomb et dont son bateau est constitué de zombies. Ça rappellera forcément un certain Jack Sparrow. J’ai bien aimé le Rabbin aussi, avec son Golem, et puis la fin de l’album un peu plus « adulte » avec la déesse du sexe.

Et enfin, une intrigue qui tarde à pointer le bout de son nez. On ne comprend pas vraiment vers où les auteurs veulent nous amener. Le scénario est assez décousu on ne sait pas du tout de quoi la suite sera faite. Et particulièrement avec Angus, enterré sur l’île des fantômes dès le début de l’album. Mais le Baron Mort lente à l’air d’avoir des plans pour lui maintenant…

Côté dessin, rien à redire. C’est très beau, réaliste et les nombreux personnages sont tous reconnaissables.

Au final, Capitaine Vaudou, Baron mort Lente, fait le job, c’est divertissant, entre pirates, sorcelleries et un peu d’histoire on ne s’ennuie pas vraiment. Mais on ne comprend pas non plus vers où le scénario veut nous emmener. Très curieux donc de lire la suite.

En bref

Au final, Capitaine Vaudou, Baron mort Lente, fait le job, c’est divertissant, entre pirates, sorcelleries et un peu d’histoire on ne s’ennuie pas vraiment. Mais on ne comprend pas non plus vers où le scénario veut nous emmener. Très curieux donc de lire la suite.

8
Positif

Des personnages forts en gueule

Le côté incantation vaudou très présent

Negatif

Un scénario encore un peu flou

juju Suivre juju Toutes ses critiques (722)
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)