9

Critique de Rorschach

par Blackiruah le jeu. 30 juin 2022 Staff

Rédiger une critique
Théorème de Blackigore

Avec Tom King, il est très facile de connaître la qualité de ses productions : il suffit d’appliquer le théorème de “Blackigore” qui dit : “Tom King + Maxi série = Chef d’œuvre”

Les derniers “Mister Miracle”, “Strange Adventures” n’ont fait que confirmer cette tendance, alors vérifions si le nouveau bébé de l’auteur, Rorschach, vérifie également ce théorème.

35 ans après la catastrophe de New York, une tentative de meurtre d’un candidat pour la présidentielle est avortée in extremis avec l’assassinat des 2 assaillants par le service de sécurité. Problème: l'un des terroristes avait un masque de Rorschach alors que ce dernier est mort depuis belle lurette… Incombera donc à un inspecteur (aux faux airs de Columbo) à enquêter sur le pourquoi du comment plongeant le lecteur dans les profondeurs des 2 terroristes et dans la folie qui entoure tout ce récit !

Encore une fois, Tom King fait mouche et pourtant il avait cette fois un sacré défi.

On le sait depuis fort longtemps : l’auteur est un énorme fan d’Alan Moore, et, cette fois, il écrit une suite directe dans l’univers de son maître spirituel. Il aurait pu tomber dans le piège de faire du sous Moore (surtout que c’est un amateur de gaufrier) et pourtant, il n’en est rien.

Tout en respectant l’univers de Watchmen, Tom King nous plonge à travers cette enquête dans la psyché des 2 terroristes en retraçant leur parcours, un est un auteur de BD et l’autre est issu d’un entourage complotiste. Les 2 vont finir par se réunir pour certaines raisons et fomenter ce meurtre pour des raisons diverses et surprenantes dont les bases vont naître de leurs psychés mais pas que…

Car la force de Tom King est de puiser dans l’essence de la série mais aussi dans la maladie de l’homme, pour décrire des personnes cassées en quête de l’accomplissement d’un devoir dont ils sont convaincus qu’il sera rédempteur. Pour cela, on suit chapitre après chapitre leur plongée dans cette abîme et c’est décrit à merveille. D’ailleurs, chaque chapitre creuse différents types de narrations permettant de plonger de plus en plus de folie tout en y voyant une forme de logique… Mais une logique apocalyptique… qui se conclura de manière… néfaste. Notons aussi qu’on sent que Tom King puise aussi dans un univers qu’il connaît que trop bien avec son passé au sein du FBI, renforçant un certain réalisme de l'œuvre.

La lecture est aussi passionnante car le scénariste nous offre une narration et un angle différent à chaque chapitre rendant hommage au genre policier. Tantôt, il se réfère aux enquêtes de polar noir, puis aux récits plus modernes avec des interrogatoires musclés, d’autres avec des enquêtes qui avancent de différentes manières. C’est riche en style et en genre pour plus de profondeur.

Au passage, l’auteur poursuit son cri du cœur sur les auteurs de comics*, que ce soit à travers l’auteur de BD qui représente la figure de l’artiste qui a fait une série à succès mais dont son coeur reste attachée à une autre série plus intime (qui va dicter le reste de sa vie) mais on y trouve aussi un grand auteur de comic-book (je garderai l’identité secrète) qui amène une autre vision de l’auteur marqué par ses succès.

Bref, Tom King nous réalise encore une fois un petit bijou qui rend hommage à un genre et à un univers sans ignorer le travail astronomique de Jorge Fornes au dessin.

Avec un style épuré (qui amène une certaine continuité visuelle avec Watchmen) et un sens inné du découpage, l’artiste nous immerge dans cet univers dont il parvient à rendre réel à travers ses planches mais aussi à donner corps aux nombreux personnages nous amenant à saisir leur complexité mais aussi de leur état d’esprit. Un réel chef d'œuvre visuel au service de la narration : un must have à tout point de vue !

____________________________________________

*Cf son travail sur Strange Adventure

En bref

Au final, le théorème de Blackigore est bien une réalité : Tom King + maxi-série = chef d'œuvre. Encore une fois, l’auteur nous livre un récital sur Rorschach qui fait honneur à l’univers d’Alan Moore sans toutefois singer le créateur. Au contraire même, les auteurs utilisent ce récit pour aborder la complexité et la folie de l’homme qui pourrait l’amener à faire l’impensable et se permet même de rendre hommage aux polars à travers les différents chapitres. Un must have qui plairait à tout lecteur de polar mais aussi aux fans de Watchmen qui y verront ici une proposition solide avec une vraie symbolique autour de Rorschach !

9
Positif

Que c’est beau !

Une enquête passionnante tant visuellement que narrativement

Des personnages touchants

La symbolique de Rorschach qui plane sur ce titre

Un bel hommage au polar

Negatif

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (586)
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)