7

Critique de Spider-Boy

par Le Doc le sam. 2 juil. 2022 Staff

Rédiger une critique
L'Arach-Kid !

En 1996, Marvel et DC ont organisé l'événement DC vs Marvel, une suite d'affrontements au scénario tenant sur un timbre-poste qui a débouché sur une idée aussi amusante qu'inégale dans son traitement : The Amalgam Age of Comics. À la fin du troisième numéro de la mini-série principale, les frères astraux, personnifications des deux univers, ont décidé de fusionner leurs dimensions...ainsi que les héros et les vilains qui les peuplent. 

Spider-Boy est l'amalgame de Spider-Man et de Superboy, précisément Ben Reilly et Kon-El/Conner Kent. Le one-shot a été confié au premier scénariste des aventures de Superboy, Karl Kesel, et à la partie graphique on retrouve avec plaisir le regretté Mike Wieringo pour le genre de planches dont il avait le secret, des dessins énergiques et bondissantes qui donnent le sourire. 

Spider-Boy fait partie de ces épisodes Amalgam démarrant en pleine action et bourré à ras bord de clins d'oeil (dont un mélange tout naturel entre les Challengers de l'Inconnu et les 4 Fantastiques) tout en faisant de multiples références à des aventures passées que l'on ne lira jamais. Mais malgré ce côté "plein à craquer", Karl Kesel a réussi à glisser une sympathique version réactualisée des origines qui tient bien compte des spécificités des deux héros avant un combat punchy contre le "Roi Lézard". 

À noter que Spider-Boy a eu droit l'année suivante à un deuxième one-shot (que je n'ai pas lu) dans la deuxième vague des comics Amalgam, Spider-Boy Team-Up par Karl Kesel, Roger Stern et José Ladrönn.

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1102)
Laissez un commentaire
Commentaires (0)