7

Critique de Thor #26

par Le Doc le mar. 26 juil. 2022 Staff

Rédiger une critique
Pacte avec le diable...

Je n'ai pas suivi tous les numéros de la V.I. Thor au début des années 90 et le temps que je me remette à la revue, c'était pour sa dernière ligne droite, six numéros avant l'annulation. Graphiquement, le rendu des planches n'était pas aussi intéressant que ce qui a précédé. Après Brett Breeding et Joe Sinnott, Ron Frenz a été associé à Al Milgrom pour un résultat moins convaincant. Frenz fut notamment la cible de nombreuses critiques pour ses emprunts à Jack Kirby et John Buscema (pour ses détracteurs, c'était de la photocopie pure et simple), qu'il présentait comme des hommages à l'histoire du comic-book du Dieu du Tonnerre...mais si je n'avais pas trouvé cela flagrant sur les débuts de son run, c'est par contre un peu plus systématique sur ces épisodes en particulier. 

Ces quelques réserves mises à part (sans oublier un #431 assez laid illustré par Herb Trimpe), l'histoire concoctée par Tom DeFalco et Ron Frenz n'est, comme souvent, pas avare en rebondissements. Le duo avait décidé de bouleverser le statu-quo en orchestrant un affrontement  en plusieurs actes particulièrement intense entre Thor et son demi-frère Loki, se terminant par la mort (apparente, bien évidemment) du Dieu de la Malice et la punition de Thor pour avoir commis ce fratricide. Le Fils d'Odin disparaît alors dans un éclair (what else ?)....mais la Terre n'allait pas être privée de son défenseur pour autant...

Il s'agissait là de la nouvelle phase de l'évolution de Eric Masterson, qui se retrouve doté du pouvoir de Thor tout en gardant sa personnalité...et sa façon de parler. Son premier combat en tant que Thor face à Ulik est assez savoureux dans son déroulement, entre la maladresse des débuts et son assurance progressive. La situation allait imposer une nouvelle dynamique dans la vie déjà compliquée de Masterson, bien décidé à retrouver la trace du fils d'Odin tout en honorant son héritage.

Les scénaristes continuaient également leur bon travail sur la caractérisation et le développement des personnages secondaires, entre les femmes de la vie de Eric, son fils et les sympathiques membres de l'équipe de Code Bleu, l'unité du SWAT formée spécifiquement pour combattre les menaces surhumaines.

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1100)
Autres critiques de Thor
6
Thor T.44

Thor T.44 Staff

Lire la critique de Thor T.44

7
Thor T.31

Thor T.31 Staff

Lire la critique de Thor T.31

Boutique en ligne
133,20€
Boutique en ligne
133,20€
Boutique en ligne
133,20€
Boutique en ligne
133,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)