7

Critique de Les fées scientifiques

par ginevra le mer. 3 août 2022 Staff

Rédiger une critique
Une découverte de l'éthologie et de l'écologie via de grandes scientifiques

Une histoire d'anticipation située en 2037 ou un peu après si j'en crois une allusion au covid 37. Zoa est une jeune femme ambitieuse qui veut obtenir un poste si possible important dans un projet écologique majeur : Ecotopia. Y Ayant obtenu un stage, ses belles certitudes vont peu à peu voler en éclat suite aux rencontres avec de grandes scientifiques du XXe siècle. Rencontres réelles ou rêvées puisque certaines sont mortes depuis longtemps… mais, avec les hologrammes, on ne sait jamais! Zoa rencontre donc d'abord Jane Goodall, éthologue spécialiste des chimpanzés, puis Temple Grandin, chercheuse autiste qui a travaillé sur les conditions de vie des animaux d'élevage, puis Lynn Margulis, microbiologiste spécialiste de l'évolution des espèces, puis Barbara McClintock, cytogénéticienne récompensée par le prix Nobel de médecine en 1983, et enfin Monica Gagliano, biologiste en bioacoustique végétale.

Je reconnais que j'ai eu du mal à me faire au style graphique de Zoé Sauvage, mais très vite l'histoire qu'elle raconte m'a passionnée au point de ne plus lâcher ma lecture. L'autrice est plutôt sévère avec les grands projets "écologiques" mettant la nature en cage pour limiter au maximum les interactions avec l'extérieur. Ici la cage n'est pas une bulle, les scientifiques qui doivent sortir en combinaison, mais une armée de drones : les volants (hony) ou les souterrains (wormy) servent à faire des prélèvements "chirurgicaux" des milieux, et les volants ont aussi un rôle de surveillance et d'élimination physique des espèces invasives (y compris les humains non autorisés).

L'autrice propose en final d'adhérer à l'agriculture raisonnée plus efficace que l'isolement en parcs "scientifiques" via la rencontre finale de Zoa, de son ex-adversaire Vania et de Steve, le créateur du projet Ecotopia, avec les anciens zadistes expulsés pour que les terres soient reprises dans le projet

Zoa est une fille bourrée de complexes, elle ne s'aime pas et, du coup, n'est pas particulièrement sociable… Je l'excuse un peu car l'autrice ne l'a pas vraiment gâtée physiquement avec ses oreilles en particulier!! Elle est nourrie de féminisme combattant assurant qu'une fille doit se battre pour être reconnue dans un monde d'hommes dominants… On pourrait être un peu plus optimiste sur l'évolution de la société en 2037, mais Zoé Sauvage semble penser que 15 ans ne seront pas suffisants pour améliorer les rapports femmes-hommes. J'espère sincèrement que le futur lui donnera tort.

Ce sont les rencontres avec les diverses "fées scientifiques" qui m'ont passionnée car, à part, Jane Goodall, je ne les connaissais absolument pas. À ma décharge, je signale que j'étais ingénieure sidérurgiste très éloignée des considérations biologiques totalement absentes de mes études. Un petit dossier final les présente plus complètement.

Don, au final, une curieuse BD qui permet de découvrir des notions de biologie complexes grâce à des femmes toutes plus extraordinaires les unes que les autres.

En bref

Un curieux album dont le fond devient rapidement plus important que la forme. La découverte de grandes scientifiques toutes plus surprenantes les unes que les autres est le grand plus de cet album. Le style graphique est un peu inhabituel, mais il ne faut pas s'y arrêter au risque de rater un livre très original. À découvrir.

7
Positif

découverte de grandes scientifiques

histoire prenante

Negatif

graphismes particuliers

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2287)
Boutique en ligne
26,00€
Boutique en ligne
26,00€
Boutique en ligne
26,00€
Boutique en ligne
26,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)