8

Critique de Carnets de campagne

par vedge le sam. 13 août 2022 Staff

Rédiger une critique
La campagne, ça vous gagne

C’est une gageure que se sont fixés six auteurs de BD, suivre et rapporter, si possible au fil de l’eau, pour que les ouvrages paraissent au plus vite, la dernière campagne des élections présidentielles. Pour cela, ils suivent chacun un ou plusieurs candidats, en croquant sur le vif, personnages et ambiances, déclarations et ressentis.

C’est donc une sorte de reportage journalistique, avec le léger recul intéressant que permet la mise en page et en scène BD, à postériori, même temporellement proche, de dessins croqués sur le vif, et de tri dans les faits saillants. Des coulisses aux petites phrases assassines, on rencontre aussi des citoyens français qui, pour les uns s’interrogent, et pour d’autres s’enflamment pour un personnage ou ses idées, tels des fans hystériques d’une star du rock.

La toile de fond du COVD reste toujours présente ; Les visages masqués cache à peine les hauts et les bas d’une France indécise du quotidien et incertaine du futur.

Puis, l’invasion de l’Ukraine ramène la campagne dans le feutré, le superflu, alors que l’indispensable, l’avenir du continent Européen et peut-être au-delà se joue à deux pâtés de maisons, quelques pays limitrophes disons, et que la raison par la peur prend alors le pas sur le cœur ou la révolution rouge ou verte.

Ce qui frappe surtout c’est la prééminence des petites phrases des uns et des autres, de la forme sur le fond des débats, des idées, des urgences climatiques, écologiques, sociales et sociétales. Un constat consternant si on s’en tient aux propos. Mais la manière de mettre en images, en dialogues, ces instantanées de vie, rend l’ouvrage ludique, instruisant en distrayant. La lecture des pancartes pour le show de Mélanchon, d’ailleurs à fond dans le gaspillage énergétique pour l’infrastructure informatique nécessaire, est par exemple hilarante.

Un autre point intéressant est la mise en abimes des auteurs de BD et de leur création, retranscrite sans fard dans la BD, permettant de partager et leurs doutes et leurs choix ; Leur quotidien de gens de presse pas toujours de privilégiés aussi et c’est très bien.

En bref, un carnet de voyage en politique non-fiction, entre autodérision des auteurs (de BD pas des politiques, peu enclins à l’autodérision semble-t-il) et cruelle réalité d’une campagne présidentielle lente à démarrer, maigre sur le fond et consternante sur la forme, racontée avec brio. Un ouvrage à élire dans votre BDthèque.

En bref

un carnet de voyage en politique non-fiction, en prise directe avec les candidats et les équipes de campagne, entre autodérision des auteurs (de BD pas des politiques, peu enclins à l’autodérision semble-t-il) et cruelle réalité d’une campagne présidentielle lente à démarrer, maigre sur le fond et consternante sur la forme, racontée avec brio. Un ouvrage à élire dans votre BDthèque.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2508)
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)