7

Critique de Les 7 vies de l'Epervier #3

par vedge le lun. 5 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
Dauphins royaux

Ce troisième tome, l’avant dernier de la troisième époque, voit redémarrer la quête d’Ariane pour retrouver son fils. En effet, celui dont elle a vu couper la tête dans le tome précédent, était un simple menteur arriviste qui l’a dupée. Aussi, lorsqu’elle apprend que son fils est vivant, la voilà repartie de plus belle dans des aventures où complots politiques, combats d’épées et difficiles retrouvailles s’entremêlent. Dans l’ombre, le démon au bouc (ou à la chèvre ?) noir tisse sa toile. Le lecteur à sa suite, découvre une face cachée de Molière.

Depuis ses débuts dans Circus, en 1982, il y a donc 40 ans, cette série a su faire souffler, sur une trame et des personnages historiques, le vent de l’aventure et du dépaysement. Ariane de Troïl, femme libre et sauvage, surmonte bien des évènements dont un seul eu fait succomber n’importe qui. Patrick Cothias a ajouté autour d’elle des personnages eux aussi intrigants et irrévérencieux, qui ajoutent du sel et de la consistance aux propos. Dans ce tome, André Juillard laisse la place à un nouveau dessinateur Milan Jovanovic, dont le trait fin et gracile n’est pas sans rappeler celui de son illustre prédécesseur. On retrouve beaucoup de clarté et de lisibilité, y compris dans les combats d’épées, ainsi que de la douceur dans les visages et les corps.

Un nouveau tome qui poursuit en beauté, avec un nouveau dessinateur, une série au succès amplement mérité.

En bref

Un nouveau tome qui poursuit en beauté, avec un nouveau dessinateur, une série au succès amplement mérité.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2703)
Autres critiques de Les 7 vies de l'Epervier
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)