8

Critique de Incarnations #16

par Tampopo24 le mar. 13 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
Quand l'Etoile se rebelle !

Vous avez lu et vous aimez Card Captor Sakura mais vous aimeriez plonger encore plus dans la magie des cartes, venez jeter un oeil à Incarnations ! L'autrice donne vie à vos désirs avec une intrigue sombre et tortueuse mettant en scène des cartes cette fois belles et bien vivantes !

Après des débuts un peu timide et une mise en place un peu longue dans les premiers tomes, j'ai beaucoup aimé le développement des cartes que notre héros Satsuki va découvrir pour peupler le Grimoire mystérieux dont il va hériter. Exit les cartes qui ne sont que de jolis dessins comme dans Sakura et qui confèrent juste des pouvoirs à leur propriétaire et bienvenue aux atouts qui ont leurs propres problèmes et conflits.

L'ambiance fantastique à l'occidentale de cette série est savoureuse, surtout au vu du trait très fin et poétique de Rika Suzuki qui alterne entre joliesse et réalisme froid. Elle me rappelle un peu le gothique à la Yuki Kaori en un peu plus sérieux.

Dans ce nouveau volume, on plonge toujours dans les mystères des atouts et de leur créateur qui se fait toujours aussi discret. Le dissident Etoile cherche à s'emparer de l'Empereur qui vient de revenir sous des traits surprenants, mais les autres cartes se mettent en travers de son chemin. Entre batailles feutrées, échanges qui poussent à l'introspection et émotion quant aux retrouvailles avec un lieu cher à leur coeur, les atouts ont du pain sur la planche.

L'ambiance est cependant toujours très calme, très sérieuse, avec juste quelques brefs traits d'humour, et l'heure est surtout aux échanges, échanges pour vider son sac, échanges pour récolter des informations. Cela donne un faux rythme au récit, dynamique d'abord, puis plus calme ensuite, avant de replonger dans les dernières pages dans une action so british. J'aime beaucoup l'utilisation faite des cartes, de leur magie, de leurs origines mystérieuses et de leurs désirs cachés. J'aime que le héros, propriétaire, ne soit pas forcément celui mis en avant. Ça change. 

Enfin, si vous êtes sur les réseaux sociaux, vous avez peut-être vu passer la polémique qu'il y a eu sur Delcourt-Tonkam et la qualité de leur nouveau papier, notamment lors des réimpressions de certaines séries dont Incarnations, dont les premiers tomes sont à nouveau disponible. J'avais peur que ce tome soit touché, ce n'est absolument pas le cas et si on vous dit le contraire, je m'inscris en faux, car je ne trouve pas le papier plus transparent que d'autres fois...

En bref

Avec Incarnations, c'est à chaque fois une belle proposition de voyage au pays des cartes. Loin du cliché de la carte-outil de Card Captor Sakura, j'aime voir plutôt ici une carte animée d'un âme devenant un personnage à part entière et participant à l'histoire. C'est une forme de fantastique qui me parle, dans une ambiance british victorienne qui me séduit et avec une intrigue mystère qui titille ma curiosité. Je ressignerai pour les prochains tomes !

8
Positif

Un bel univers fantastique original

Une série pleine d'introspection

Des cartes qui mènent la danse

Toujours autant de mystère

L'étoile qui ourdit son plan mais d'autres atouts ne sont pas en reste

De beaux dessins super fins

Negatif

Un rythme un peu bancal parfois

Très très sérieux par moment

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (857)
Autres critiques de Incarnations
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)