6

Critique de Tsugumi project #4

par Auray le ven. 16 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
Un trait intéressant

Si vous avez loupé l'occasion, l'éditeur Ki-oon a lancé dernièrement des packs incluant les deux premiers volumes de quelques-unes de ses séries phares. Outre l'excellent Kaguya-Sama, Love is war, il y a le manga d'Ippatu, Tsugumi Project. J'avoue avoir été attiré par ce que j'avais entendu de positif sur la série, et, il est temps de me faire mon propre avis avec ce tome quatre.

Au début, le résumé parle d'un Japon post-apocalyptique, et, j'adore tout ce qui se rapproche à ce genre. Les dessins de bâtiments effondrés avec une nature qui reprend tout à fait ses droits se rapprochent de plus en plus de notre destin commun. Et, il faut préciser que là-dessus, effectivement, le titre offre quelque chose de tout à fait correct. Le problème, c'est qu'il y en a peut-être pas assez à mon goût.

Par contre, a contrario, tout ressort lorsque l'on parle du passé, où les maisons avaient encore des habitants sous leurs toits. Justement, c'est celui du personnage principal qui est aujourd'hui exploré, Léon. Son histoire d'amour est assez touchante, bien que courte. Voir en image la fin aurait donné un ton plus adulte à l'oeuvre. Dans la seconde partie, on aura aussi celle de la femme gorille, celle qui illustre justement toute notre nouvelle couverture.

Ici, Satake a une histoire assez commune et déjà lue quelque part, certes, mais, c'est bien retranscrit. Elle fait partie de ceux qui ont été banni de son clan. Elle devra y faire un passage éclair, mener son combat pour sa philosophie de vie, et de nouveau partir avec de plus grandes idées. On aime toujours voir un personnage évolué. Quand elle se transforme, on pense chaleureusement à un Dragon Ball.

Sinon, c'est dommage que le personnage de Tsugumi m'a bien moins passionné. Cette petite fille aux pattes d'oiseau n'a peut-être pas encore eu son heure de gloire. Mais, c'est surtout que c'est un personnage mille fois rencontré en manga. Elle est naïve et l'auteur essaie de nous faire rire de certaines situations qui mettent ce penchant en valeur. Sinon, elle ne vous rappelle pas à vous, un personnage de Tezuka ?

Comme tout manga moderne actuellement, le tout se déroule assez vite, sauf qu'ici, on survole parfois quelques situations, comme le passé de Léon. Il nous explique la fin en quelques lignes, sans les illustrations. Au final, le dessin tient pour l'instant ce manga, qui prend de son côté certaines idées chez les plus grands. Ça plaira aux amateurs ou aux plus jeunes, par contre, les gros lecteurs iront voir s'il y a des choses qui sortent un peu plus des sentiers battus. Un jeu où l'on ne ressort pas toujours gagnant, finalement.

En bref

« Le jeu n'en vaut pas la chandelle ! »

6
Positif

Un graphisme soigné

Quelques passages captivants

Negatif

Des idées pas si nouvelles

On survole des passages qui auraient pu être excellents

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (743)
Autres critiques de Tsugumi project
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)