6

Critique de Midnight Secretary #4

par MassLunar le jeu. 22 sept. 2022 Staff

Rédiger une critique
Eternelle secrétaire de minuit

Midnight secretary tire sa révèrence dans cette jolie réédition édité chez Soleil Manga.

Ce quatrième et dernier tome apporte donc une douce conclusion quand à la relation entre Kaya , la jeune secrétaire dévouée et son vampire de patron, le sombre mais bienveillant Kyohei. Le tome précédent nous présentait d'ailleurs le clan de vampire auquel appartient ce dernier, un ultime obstacle pour ce couple d'amoureux transi liés par la sangsualité. 

Malgré ces derniers obstacles, il faut bien avouer que cet épilogue ne propose pas grand chose de piquant. L'intrigue détourne les rebondissements jusqu'à une douce conclusion. La mangaka Tomu Ohmi n'a jamais vraiment voulu égratigner ces personnages et elle construit son récit tel un conte de fées. On pourra cependant noter quelques épreuves interessantes notamment entre Kyôhei et sa belle-mère ou encore l'opposition dont fait preuve le clan de vampire mais le défaut de cette série reste inhérent jusqu'à la dernière page. Tomu Ohmi concentre pleinement son intrigue sur la romance entre ses deux personnages et n'ose ou ne veut pas proposer plus d'enjeux autour de cette relation.

Ainsi, jusqu'au bout, Midnight secretary possède la capitale sympathie d'une jolie vitrine de magasins de fringues, c'est élégant, c'est classe mais le décor demeure au final bien vide et superficiel avec cette absence récurrente de fonds et ce choix de cases qui ne met uniquement en valeur que les personnages. Objectivement, Midnight Secretary se résume à de la pure romance , à un enchainement de répliques mièvres,  douces-amères, qui n'exploite jamais la nature de ce duo d'amoureux voué à ne jamais transcender leurs rôles. Ainsi Kaia demeure la fidèle secrétaire de Kiohei. Jusqu'au bout d'ailleurs, elle l'appellera Mr le président tandis que ce dernier gardera toujours une parcelle d'arrogance et de domination à l'égard de sa secrétaire dévouée et ce malgré son bon fond et la sincérité de son amour.

Au final, Midnight Secretary est un jonin d'amour qui fait du surplace avec son intrigue frôlant le vide. C'est un titre à réserver aux amateurs du genre et surtout au fans de Tomu Ohmi.

Ces derniers pourront d'ailleurs se régaler avec ce quatrième tome qui propose en plus de la conclusion bon nombres de one-shots et autres bonus inédits toujours calqués cependant sur une énième relation romantique. Dans Love Cruise, une jeune femme quittée par son mari trouve du réconfort dans les bras d'un richissime jeune homme durant le temps d'une croisière. Dans Aimez-vous ce qui est mignon ? ,un one-shot un peu plus original, nous suivons la vie d'une jeune couturière secrétement attirée par les froufous et la dentelle jusqu'à ce qu'un confectionneur d'ours en peluches lui ouvre les yeux. Autre thématique à travers la dégustation avec Une petite dégustation ? une petite histoire durant laquelle un vendeur dirigeant un étal de viande de qualité s'éprend d'une fille de yakuza. Enfin, ce tome s'achève avec un petit one-shot fantastique dans lequel un roi-dragon vient kidnapper l'élue de son coeur, laquelle a d'ailleurs été vendue par son propre père (clairement, on se moque un peu de la moralité dans cette dernière histoire ! ).

Chacune de ses histoires est donc un peu calquée sur un même schéma scénaristique autour d'un amour presque impossible avec des figures récurrentes du beau gosse et de la belle demoiselle. C'est du soap-opéra tout en dentelle et ce n'est pas la jolie police de caractère sur les titres de chapitres façon faire part de mariage qui prouvera le contraire. Nous sommes vraiment sur de l'esthétisme romantique à souhait et forcément, les mangas de Tomu Ohmi demeurent des mangas de niches destinés à un certain type de public amateur de shojo ou de jonin d'amour.  

Au final, pas de regret tout de même, c'est toujours agréable de clôturer un titre. Dans l'ensemble, d'un point de vue visuel, Midnight Secretary est une série plutôt jolie, surtout en terme d'édition qui mérite sa place dans une petit bibliothéque. Malgré tout, on aura su s'attacher à ce duo de personnages et ce même si l'histoire a autant de senteur qu'une rose artificielle. 

En bref

Une conclusion honnête assortie d'un choix non négligeable de one-shots et autre bonus dégoulinant d'amour, de belles jeunes filles éperdues et de beaux gosses riches ...A réserver pour les assoiffées de romance classieuse, pour les autres, passez tout simplement votre chemin.

6
Positif

Une conclusion honnête et agréable qui ne fait pas de mal

Toujours une très bonne qualité éditoriable avec un contenu assez généreux qui ravira les amatrices (et les amateurs bien sûr ! ) du travail de Tomu Ohmi

Negatif

C'est un manga de niche qui vise un public bien précis.

Des intrigues lisses conçues comme de légers soap-opéras avec moins de drames

Un style de dessin qui se concentre uniquement sur les duos amoureux sans réel efforts au niveau des trames et des environnements

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (389)
Autres critiques de Midnight Secretary
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)