8

Critique de Marvel Team-Up #65

par Le Doc le dim. 2 oct. 2022 Staff

Rédiger une critique
Spidey et Captain Britain...ensemble !

Brian Braddock, alias Captain Britain, a été créé par Chris Claremont et Herb Trimpe en 1976 dans les pages de Captain Britain Weekly #1 en 1976, un titre publié exclusivement par la branche britannique de Marvel...il s'agissait d'ailleurs de la première série originale créée pour Marvel U.K., qui se contentait jusque-là de rééditer du matériel américain. Captain Britain Weekly a été annulé au bout d'un an et le serial de Cap a été transféré dans la revue de Spider-Man, qui a donc été retitrée Super Spider-Man & Captain Britain. L'éditeur y a vu une bonne occasion pour que les lecteurs américains apprennent à connaître le personnage. 

Captain Britain est donc apparu pour la première fois dans les comics U.S. dans deux épisodes de Marvel Team-Up, qui était à ce moment-là écrit par son créateur Chris Claremont, associé aux dessins à l'omniprésent John Byrne, un de ses complices habituels à l'époque. Au début du #65, Peter Parker découvre son nouveau camarade de chambre, l'anglais Brian Braddock, présent pour une durée limitée dans le cadre d'un échange d'étudiants. Pas pratique pour se changer en Spider-Man et l'inévitable malentendu arrive quand Brian rend l'Araignée coupable de la soudaine "disparition" de Parker. 

Le #65 est donc consacré à l'inévitable combat suite à un malentendu, histoire que les deux héros jaugent leurs forces avant de se rendre compte de l'erreur. Chris Claremont résume ensuite les origines magiques de Captain Britain, afin de mettre au parfum les nombreux lecteurs qui n'avaient pas lu les magazines britanniques, juste à temps pour la deuxième partie qui voit nos deux héros kidnappés par l'assassin Arcade, engagé par une organisation criminelle décidée à se débarrasser de Cap.  

C'était d'ailleurs la première apparition du maître du Murderworld et Marvel Team-Up #66 fait une bonne démonstration de l'imagination aussi délirante que sadique du petit rouquin dans l'élaboration de pièges mortels. Le rythme ne faiblit jamais dans ces épisodes qui faisaient alors 17 pages et l'action assure un très bon divertissement, aventure solide et efficace pour les débuts américains de Brian Braddock.

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1181)
Autres critiques de Marvel Team-Up
Boutique en ligne
12,99€
Boutique en ligne
12,99€
Boutique en ligne
12,99€
Boutique en ligne
12,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)