7

Critique de Giant-Size Hulk

par Le Doc le dim. 2 oct. 2022 Staff

Rédiger une critique
Vert Solitaire

Sorti à l'été 2006, le numéro spécial Giant-Size Hulk est composé de trois segments : la réédition de Hulk : The End de Peter David et Dale Keown (voir fiche correspondante), un court chapitre supplémentaire de Planète Hulk par Greg Pak (que je relirai quand j'aurai le temps de me replonger dans cette saga) et une histoire qui raconte une rencontre inédite entre le titan vert et l'éphémère groupe des Champions.

On doit cette aventure surgie du passé à Peter David, qui est revenu plusieurs fois dans les années 2000 sur le personnage dont il a animé les aventures entre 1987 et 1998. Il place chronologiquement son récit entre les deux derniers épisodes de la série The Champions, juste après le combat contre Fatalis (en V.F. dans Titans 20). Pour leurs actes de courage, les héros vont recevoir la médaille du Congrès et ils attendent l'arrivée du Président Clinton lorsque les services secrets apprennent que Bruce Banner a été aperçu dans une voiture non loin du cortège présidentiel.

Peter David s'amuse avec la continuité, principalement par l'incertitude d'Hercule concernant le nom du Président (puisque l'action ne prend logiquement plus place dans les années 70), et déroule ensuite une bonne baston basée, comme cela a pu souvent arriver avec le colosse de jade en ce temps-là vu ses capacités limitées de discussion, sur un gros malentendu. Il faut attendre les dernières pages pour découvrir la véritable raison de la présence de Bruce Banner sur les lieux, ce qui rend les Champions particulièrement honteux (case muette très amusante grâce à l'expressivité des visages). 

Si le bref retour de Peter David sur la série mensuelle (juste avant Planète Hulk) s'est révélé inégal, j'aime bien ce petit épisode (18 pages, un peu comme les comics de la fin des seventies) sans prétention, aussi anecdotique que sympathique, joliment caractérisé et bien dessiné par Juan Santacruz.





En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1181)
Laissez un commentaire
Commentaires (0)