6

Critique de Geiger

par Blackiruah le mer. 5 oct. 2022 Staff

Rédiger une critique
Fallout - no idea

Lorsque le duo prolifique Geoff Johns et Gary Frank (Superman, Batman Year One, Shazam, etc.) propose une série indé, ça attise forcément la curiosité. Voyons donc ce que propose “Geiger” :

Dans un monde détruit par la bombe nucléaire, un homme, Tariq Geiger, réussit à survivre à l’explosion après avoir accompagné sa famille dans un bunker. 20 ans plus tard, Tariq est un homme isolé qui protège l’abri où sont sa femme et son fils censés sortir un jour ou l’autre, sauf qu’il va se retrouver attaqué par une organisation dégénérée qui vont découvrir que Tariq, est plus qu’un simple homme…

“Geiger” se pose donc comme une œuvre post-apo qui va lorgner sur les poncifs du genre avec une petite dose de super-héros. Problème : ça n’invente pas l’eau chaude.

Attention, la série n’est pas mauvaise en soit, on suit la saga de Geiger sans déplaisir et le scénario qui l’amène à protéger 2 jeunes enfants pour les emmener dans un périple à travers le pays ravagé nous amenant à découvrir l’envers du décors sans trop non plus aller dans le détail.

Le souci est que rien d’original n’est proposé. C’est du vu et du revu que ce soit dans les Mad Max, les jeux Fallout ou autres Old Man Logan, ça pioche à droite à gauche sans inventer quelque chose de renversant.

Ainsi, on se laisse porter par le récit, avec les planches de Gary Frank qui là aussi ne fait pas preuve de génie mais reste agréable à regarder et parvient tout de même à poser un univers crédible pour ce genre d'œuvre.

Je pensais que Geiger était une petite mini série isolée mais la dernière partie de l’album nous montre que le duo nous prépare en réalité une saga autour des “anonymes” (the unnamed) narrant les frasques de personnages dotées de super pouvoirs sur plusieurs époques dont certains sont croisés ou évoqués durant le récit de Geiger. A voir où les auteurs veulent nous amener, peut être que ça leur permettra d’aborder d’autres genres mais espérons qu’ils proposent plus qu’un melting pot de pleins d'œuvres.

En bref

Même si Geiger se lit sans déplaisir, je reste frustré de ne pas avoir trouver plus qu’un simple récit post apo qui vogue sur les poncifs du genre nous rappelant bien trop Mad Max ou Old Man Logan sans réelle innovation. C’est sympa et joli sans plus qui fera son office pour une trajet, mais on est loin d’un chef d’oeuvre au niveau du duo d’auteur.

6
Positif

Lecture fluide

Des planches sympas qui posent un univers

Negatif

Pas d’imagination

classique et convenu

Une attente qui n’en vaut pas la chandelle…

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (600)
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)