7

Critique de Bots

par damss le sam. 26 nov. 2022 Staff

Rédiger une critique
Bots ou des robots totalement humanisés

Cette intégrale des éditions Ankama permet de découvrir ou redécouvrir une histoire de robots en 3 albums. On va suivre la vie de trois robots, le petit bricoleur, Rip-R, le gros robot de combat, War-Hol et un petit robot chien, Snoop. Ils ont fait connaissance lors d’un combat et ont fui ensemble la zone devenant ainsi déserteur. La raison ? War-Hol a déclenché un mode automatique de combat sans le comprendre puis un mode fuite afin de protéger un petit être caché dans sa carcasse, un bébé humain, le dernier sur Terre…

Le scénario est original, avec un clin d’œil évident au trio gaulois composé d’Astérix, Obélix et Idéfix, mais apporte son lot de questions. Comment ce bébé est arrivé là ? Qui l’a fait naître ? Dans quel but ?

L’humanité a disparu, laissant place à un monde peuplé de robots en tout genre. L’ironie de la situation ? Tous ces robots se sont humanisés peu à peu et on retrouve très régulièrement des comportements humains dans les décisions ou les modes de vie de chacun. C’est caricatural mais très drôle. Les trois personnages principaux sont attachants, seul le bébé humain finalement est moins développé (C’est un bébé, cela reste limité) et reste en second plan. Au fil des pages, les robots vont chercher à comprendre ce qu’est cette entité cachée, comment elle fonctionne et ce qu’ils vont en faire. Peu à peu, le lecteur va avoir des informations sur l’extermination de la race humaine, l’organisation des robots et l’objectif à suivre pour cet enfant, unique représentant du genre humain. Ils vont se retrouver tantôt dans un musée, une prison puis dans une communauté à l’apparence humaine pour essayer de trouver un lieu de vie pour cet enfant, un endroit où on puisse le comprendre et l’accompagner au mieux. En parallèle, on voit également les trois robots s’attacher peu à peu à ce petit bout, s’improvisant parent, nounou et copain ce qui apporte une touche humoristique fine et légère. La conclusion va prendre le lecteur un peu à contre-pied mais reste pour moi dans la lignée des trois albums et l’évolution des différents personnages, une jolie réussite.

Côté dessins, rien à redire, c’est plutôt bien maîtrisé. Les scènes d’action sont bien rendues et les robots bien réalisés. L’auteur est même arrivé à les rendre expressifs, ce qui renforce cette idée de les humaniser. Les yeux des humains sont assez particuliers par contre, des yeux remplis de noir. Le découpage s’adapte à l’histoire et permet de dynamiser davantage les scènes de combats ou au contraire de s’attarder sur une pleine-page pour accentuer une révélation par exemple. La colorisation s’harmonise bien avec les dessins et permet de bien marquer la partie souvenirs, passé et présent actuel.

Dans un format comics, on prend plaisir à parcourir cette histoire. La quête semée d’embûches finit de façon originale et offre une conclusion dans la parfaite lignée des trois albums. L’idée de voir ces robots plus humains que l’Homme, par le comportement ou même leur physique, fait sourire et on s’attriste parfois de voir qu’ils n’ont pas pris que le meilleur. Les clins d’œil à d’autres séries ou personnages sont très nombreux et on s’amuse en cours de lecture à retrouver les références glissées ça et là… Le carnet de croquis en fin d’album en offre un petit condensé avec les versions robot de San Goku, Obélix et Astérix, Spirou, Lagaffe, Mario, Albator, Mario, Kiki la sorcière, Calvin et Hobbes, Pikachu, Alien, et j’en passe tant l’auteur s’est amusé à les robotiser sur papier. Un bon moment qui vient à point pour les fêtes de fin d’année.

En bref

Dans un format comics, on prend plaisir à parcourir cette histoire. La quête semée d’embûches finit de façon originale et offre une conclusion dans la parfaite lignée des trois albums. L’idée de voir ces robots plus humains que l’Homme, par le comportement ou même leur physique, fait sourire et on s’attriste parfois de voir qu’ils n’ont pas pris que le meilleur. Les clins d’œil à d’autres séries ou personnages sont très nombreux et on s’amuse en cours de lecture à retrouver les références glissées ça et là… Le carnet de croquis en fin d’album en offre un petit condensé avec les versions robot de San Goku, Obélix et Astérix, Spirou, Lagaffe, Mario, Albator, Mario, Kiki la sorcière, Calvin et Hobbes, Pikachu, Alien, et j’en passe tant l’auteur s’est amusé à les robotiser sur papier. Un bon moment qui vient à point pour les fêtes de fin d’année.

7
Positif

Une histoire originale, teintée d'humour et de multiples références

Un conclusion surprenante mais à l'image de l'histoire

Des robots totalement humanisés et des clins à notre mode de vie

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1133)
Autres critiques de Bots
0
Bots T.1

Bots T.1

Lire la critique de Bots T.1

0
Bots T.1

Bots T.1

Lire la critique de Bots T.1

Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)