Bonnet blanc et blanc bonnet

Quand Delcourt-Tonkam a lancé la collection "Moonlight", je n'étais pas hyper partante, j'avais l'impression de séries faciles propices à nous tirer la petite larme. Mais je dois dire que plus j'y mets le nez dedans, plus je suis justement touchée par les histoires choisies et j'y trouve une vraie profondeur.

Avec La désastreuse histoire des jumeaux Stevenson, l'éditeur nous fait découvrir Yuu Morikawa, jeune autrice qui a publié 4-5 titres assez courts au Japon et qui m'a surprise ici par sa belle maîtrise des codes de la littérature classique européenne. En effet, dans ce oneshot, à la couverture somptueuse au passage, l'autrice fait rien moins de tel que de reprendre certains codes du célèbre roman de Stevenson : L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mister Hyde, pour les mixer avec des thématiques de la littérature enfantine. Un coup de maître !

Dès le début, j'ai été emballée par l'histoire. Il faut dire qu'elle profite d'un superbe habillage avec le trait très lumineux, doux et poétique de l'autrice, où on sent vraiment des paillettes et des étoiles nous arriver dans les yeux à chaque page. Si vous aimez le style de la couverture avec ses petits éclats dorés, l'intérieur va vous régaler également.

Mais c'est l'histoire, encore plus que les dessins, qui m'a ravie. Celle-ci revêt deux niveaux de lecture à chaque fois puissants et émouvants. Dans un premier temps, nous suivons, sous le regard du narrateur : John, un jumeau, Hyde, qui vient de perdre son frère. L'autrice décrit par le menu la difficulté pour un jumeau de faire son deuil. Mais elle ne fait pas cela avec misérabilisme, elle le fait avec émotion, préférant rappeler les bons moments que les jumeaux passaient ensemble avec leur meilleur ami. Ainsi entre récit de collégiens, nous découvrons le quotidien de ces deux frères qui adoraient se faire passer l'un pour l'autre. D'où le titre ;)

Mais le tour de maître de Yuu Morikawa, c'est d'avoir joué avec nous en prime. En effet, dès le début, le doute est insinué en nous sur l'identité du jumeau survivant. Alors quand on nous relate la vie des jumeaux avant, quand on assiste à la vie du survivant maintenant, on ne sait plus. On doute à chaque instant, tout comme John. Et tout en doutant, on est pris par les émotions pour ce jeune garçon qui a perdu l'être le plus proche de lui. 

C'est pourquoi quand est arrivé le second revirement de l'histoire, j'ai trouvé ça fantastique. En effet, l'autrice nous plonge vers la moitié de son histoire dans le passé des deux jumeaux, nous racontant la relation complexe qui les unit. J'ai trouvé très fort cette dimension psychologique qu'elle introduit avec beaucoup de subtilité. Oui, ce n'est pas facile d'être jumeau, souvent on est comparés, les autres nous imposent encore plus leurs attentes, et de la jalousie peut naître. J'ai trouvé très abouti la façon dont l'autrice nous plonge dans les questionnements et les réponses des deux garçons. Cela a donné beaucoup de force au récit. C'était à la fois astucieux et très beau, très émouvant.

En plus, le choix de faire reposer son récit sur une ambiance occidentale de récit pour les enfants se déroulant dans un pensionnat, donne une teinte très particulière. Cela rappelle ces mangas des années 70 dont les récits s'inspirent de notre littérature européenne qui semble les fasciner. L'autrice ici joue avec l'oeuvre culte qu'est L'étrange cas du Dr Jekyll et Mister Hyde, en attribuant ces deux noms et personnalités distinctes aux héros, plus en leur donnant le patronyme de l'auteur. Tout comme ce dernier, elle s'intéresse tout particulièrement à la psychologie de ses héros et les places sont un regard extérieur, un témoin, avec John. C'est à la fois audacieux et très nostalgique.

En bref

Ce oneshot fut donc une bien belle surprise. Lecture de saison avec sa dimension fantastique, cela restera avant tout une très belle histoire humaine où le travail sur la signification intérieure de la gémellité m'a profondément touchée. J'ai beaucoup aimé la façon dont le mystère de l'oeuvre est là pour mieux cacher toute sa sensibilité. Avec un beau dessin doux et lumineux, l'autrice m'a touchée en plein coeur avec ce récit parfaitement ciselé et aux belles influences. Très joli choix !

8
Positif

Une superbe couverture qui préjuge de l'intérieur

Une histoire sensible et profonde

Un beau drame psychologique sur la nature des jumeaux

Un bel hommage au goût japonais pour la littérature européenne classique et pour enfants

Une histoire à plusieurs niveaux, chacun très émouvant

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1694)
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)