7

Critique de The Yakuza's guide to babysitting #1

par MassLunar le mer. 9 nov. 2022 Staff

Rédiger une critique
Une nounou d'enfer

Si vous aimez les petites histoires tendres et drôles avec un petit côté gentiment badass, The yakuza's guide to babysitting peut s'avérer être un bon choix de lecture, surtout pour celles et ceux qui apprécient les titres décalés tels que La voie du tablier ou Chat de Yakuza. Des mangas qui s'amusent à jouer avec l'image craignos et flippante d'un terrible yakuza plongé dans des situations innatendus.

Inévitablement, The Yakuza's guide to babysitting rappelera La voie du tablier rien que pour son personnage principal qui ressemble étrangement au Yakuza/Homme au foyer. 

De ce fait, on pourrait s'attendre à une suite de gags burlesques autour d'un yakuza en mode babysitter mais, en réalité, le manga de Tsukiya (dont c'est la première série reliée)  est plus tendre que prévu et ne contente pas d'afficher un humour décalé en permanence.Cette nouvelle histoire de yakuza, c'est d'abord une rencontre innatendu entre un intimidant gangster surnommé le démon et la gamine taciturne et mignonne de son boss. Une rencontre qui va élever le caractère de chacun de ses personnages plutôt que de les statufier dans une suite de sketchs burlesques. 

Kirishima, le héros de cette histoire, va donc devenir la nounou de Yaeka, l'adorable fille de son boss. Ce dernier lui confie cette mission afin de canaliser la soif de bagarre de Kirishima qui a tendance à faire un peu trop de zèle. Une rencontre fort sympathique qui ne mise pas forcément sur l'humour noir et le décalage entre l'aura meurtrière du yakuza et un personnage tout mignon. Au contraire, bien qu'il soit surnommé le démon, Kirishima se révèle vite être une remarquable nounou, totalement dévoué à sa tache. Derrière son sourire goguenard et carnassier, se cache en réalité une bonne âme qui va venir en aide à cette petite fille solitaire et ténébreuse. Cette dernière, Yaeka, va aussi apprendre à s'ouvrir et à manifester davantage ces émotions.

L'intrigue avance tranquillement au gré de quelques événements typique d'une tranche de vie à niveau d'une écolière comme la journée portes ouvertes aux parents, l'adoption d'un petit chat ou encore une petite exursion dans une fête foraine ! C'est un rythme très cool avec de l'humour et surtout de la bienveillance. Dans le même temps, on appréciera de voir le changement progressif autour des protagonistes. La mangaka dévoile aussi leurs faiblesses à travers quelques subtiles passages comme le rapport de Yaeka avec sa malheureuse mère. Sur certains points, The Yakuza's guide to babysitting flirte avec une petite tendresse un peu appuyé digne d'un épisode moralisateur de Joséphine ange gardien mais cela fait aussi bien de lire le début d'une série qui ne se prend pas la tête et qui apporte parfois un peu de sel. 

Ainsi, la mangaka insiste parfois sur le passé violent de Kirishima sans jamais s'y figer, histoire de ne pas provoquer de ruptures de tons mais il y a une vrai psycholoique derrière les protagonistes qui donnent envie d'aller plus loin. 

Malgré tout, ce premier tome Yakuza's guide to babysitting manque d'un peu d'entrain. L'univers reste un peu trop soft et le personnage de Kirishima ne possède pas le même charisme que le héros de La voie du tablier. Du coup, il se peut que cette série tourne vite en rond et reste calqué sur un même ton doux et bienveillant sans prendre vraiment de risque mais on n'est jamais à l'abri d'une surprise. Dans l'ensemble, ce premier tome s'avère une lecture agréable qui appelle sans difficulté à lire la suite des aventures de cette nounou d'enfer !

 

En bref

Le début d'un manga drôle et tendre qui ne joue pas uniquement sur la fibre burlesque et décalé du sinistre yakuza plongé dans dans une situation peu familière . Ce titre révéle une profondeur plus innatendu à travers ce duo réussi , drôle et tendre, qui s'apprivoise tranquillement pour une lecture aussi tranquille.

7
Positif

Un peu d'humour mais aussi un certain soin consacré à l'écriture de son duo -vedette

Une lecture posée au rythme de la petite fille Yaeka

Des personnages secondaires sympathiques comme le boss

Negatif

Un personnage qui n'a pas le même charisme qu'un Tatsu dans La voie du tablier

Un manga un peu trop doux dont on attend quand même davantage de péripéties

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (529)
Boutique en ligne
7,70€
Boutique en ligne
7,70€
Boutique en ligne
7,70€
Boutique en ligne
7,70€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)