8

Critique de Komi cherche ses mots #3

par Auray le lun. 5 déc. 2022 Staff

Rédiger une critique
Une autre voie

Ce tome de « Komi cherche ses mots » risque de vous surprendre un peu. Effectivement, si jusqu'à maintenant chaque chapitre était l'équivalent d'un nouvel ami, ici, il n'en sera rien. Pour autant, on n'oublie pas non plus cette quête. Il va falloir lire ce tome jusqu'au bout ! C'est ce que vous allez faire, n'est-ce pas? En attendant, on sourit à l'autocollant qui renvoie à la série Netflix...

Eh oui, c'est moderne tout ça ! Avant, de mon temps, il y avait pas ces facilités-là. Tant mieux pour la nouvelle génération qui, j'espère, apprécierons de ne pas surveiller l'heure comme on le faisait avant pour regarder le dernier épisode de leur animé préféré.

Sinon, il faut dire que nos amis japonais savent créer de toutes pièces de magnifiques couvertures en ce moment. Celle-ci ne fait pas exception ! D'ailleurs, vous aurez le chapitre qui va avec. Effectivement, au Japon, il y a la fameuse fête des morts l'été... et les festivités qui vont avec ! L'occasion de voir Komi en tenue traditionnelle. D'ailleurs, va-t-elle pouvoir participer aux activités malgré sa grande timidité ? Son ami de toujours, Tadano va tout faire pour qu'elle puisse passer un merveilleux moment.

Auparavant, c'est un peu plus calme, mais, c'est toujours aussi mignon. On sourira devant notre grande perche qui se fait du mouron pour un rien, toujours de façon maladive. Parfois, on se reconnaîtrait presque si ce n'est pas aussi extrême. Qui n'a jamais mis trois heures à écrire un message instantané qui lui tenait fortement à cœur ? Et, quand la petite est en face de son père qui lui ressemble tant, c'est franchement des situations dignes de notre Charlie Chaplin. On parle bien de cinéma muet les amis, notre auteur doit en être fan, c'est certain !

Car, il faut voir ces petites scènes du quotidien dans le parc. Qui ne va pas craquer face à la petite qui se laisse enfin aller sans personne pour la regarder dans ce grand terrain de jeu. Vous n'avez pas fait ça, un jour, de la balançoire ou du toboggan alors que vos jambes touchaient déjà terre en haut de la plateforme ?

En plus, il faut souligner que maintenant que le lecteur est éduqué aux différents caractères des personnages secondaires, c'est royal pour Tomohito Oda qui s'en donne alors à cœur joie. Il peut surprendre à tout moment de l'histoire avec un des nouveaux camarades de Komi. Ça m'a rappelé Ranma ½, pour l'exemple, et ce n'est pas rien.

Au final, ce troisième tome est celui de la consécration. Si, au départ, on n'a pu s'ennuyer, ou du moins, croire à une routine, ici, on fracasse les murs de cette prison. Une petite poésie émane de ces gags adaptés pour tous. Le choix des plans ne sont pas en reste. En fait, Netflix a juste à respecter le matériel original pour (re)trouver son public. Fainéant, va !

En bref

« C'était cool de se retrouver tous ensemble, on s'est bien éclatés ! »

8
Positif

Une vraie maîtrise des différents scénarios

On utilise à bon escient les différents personnages entraperçus précédemment

Différentes vues efficaces et très agréables

Quelques « mots » qui se suivent

On n'oublie pas la quête de départ

Negatif

Il aura fallu trois tomes pour trouver ce rythme, mais, ça valait le coup, non ?

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (799)
Autres critiques de Komi cherche ses mots
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)