6

Critique de Un petit ami trop parfait ? #12

par Sachiko-chi le mar. 13 déc. 2022 Staff

Rédiger une critique
Iroha doit encore faire ses preuves !

Nous sommes à l’avant dernier tome de cette saga, et je vous assure qu’il me tarde de découvrir le dénouement de cette histoire ! Si les deux tomes précédents m’ont plu, et remontaient le niveau du titre, je dois avouer que celui-là fait tout redescendre. Tous les points positifs sont balayés pour faire perdre en crédibilité au titre…

Avec ce nouveau tome, on retrouve Iroha et Kusakabe qui se mettent à fond pour réviser, surtout pour notre protagoniste féminine qui n’a vraiment pas de bons résultats. Mais, aujourd’hui, elle se retrouve face à un obstacle de taille, la mère de Kusakabe exige d’elle le maximum des notes pour accepter leur relation.
Franchement, l’idée de base était très bonne et amenait du piment au récit, avec un peu plus de cruauté et de difficulté. En effet, la mère de Kusakabe nous démontre tout du long de quoi elle est capable pour faire obéir son fils, de ce fait, on découvre de nouvelles facette de sa mère.
C’est un personnage qui m’a beaucoup plu personnellement, parce que je trouve qu’elle a raison sur plusieurs sujets, et les liens qu’elle fait avec la médecine sont réels. Ces réflexions sont difficiles mais justifiées, mais d’une autre part, elle est tout de même dans l’excès, et reflète une personne toxique. La mangaka arrive toujours à amener un mais, puisque son côté tyrannique découle peut-être d’une éducation monoparentale comme on comprend à la fin du tome, où le père a été absent de l’éducation, sans forcément être des parents divorcés. Cela reflète aussi la réalité de la charge mentale de la femme, qui doit travailler, s’occuper de son foyer ainsi que des enfants, le message est très intéressant.
Malheureusement, j’ai trouvé la conclusion avec la mère de Kusakabe trop facile et trop rapide, je ne voyais pas comment elle pouvait être amenée, mais là, c’était trop simple, et fait presque perdre de la crédibilité à cette femme. Je suis vraiment mitigée sur cette partie de l’histoire et du tome, même si elle nous permet de faire la rencontre du père de Kusakabe, bien différent de ce que je pouvais imaginer. J’espère tout de même que l’on pourra rencontrer les parents d’Iroha, qui sont clairement absents depuis le début de l’histoire…

L’histoire ne tourne pas totalement autour de la mère de Kusakabe, mais une grande partie, si, et les personnages vont agir en fonction d’elle, de ses paroles et de ses actions.
J’ai trouvé bien que cela rebooste l’énergie d’Iroha, et la remotive dans ses études et à donner le meilleur d’elle-même. Elle va même jusqu’à s’imposer, et s’affirmer devant la mère de Kusakabe, qui démontre un certain courage et une certaine force, mais rapidement, on retombe dans de mauvais travers.
En effet, c’est surtout Iroha qui va me surprendre et pas dans le bon sens, elle a eu des idées qui lui ont traversés l’esprit mais qui n’étaient pas les meilleures. Elles sont mêmes insensées, et ridicules, je trouve que c’est vraiment un manque de maturité de leur part. Si Kusakabe ne dit rien, il la suit quand même dans son délire, pour le coup, je n’ai vraiment pas été fan de leur comportement à tous les deux… Même s’ils nous offrent de jolis moments tous les deux, tout mignons et attendrissants, où ils échangent sur leurs pensées profondes et sur ce que chacun a apporté à l’autre, mais sinon je trouve cela décevant…

Le dernier chapitre, qui est bonus était très sympathique et apportait une légèreté que j’aimerais bien voir développer, mais j’ai assez peu d’espoir. Vivement le dernier tome que je connaisse le dénouement de cette histoire et que je puisse dire au revoir à ses personnages.

En bref

Alors les tomes précédents prenaient une tournure intéressante et plaisante, celui-ci crée une nouvelle fracture... En effet, les personnages se confortent dans leur naïveté, notamment Iroha, et fait preuve d'immaturité. Pourtant, la mère sévère de Kusakabe amenait du drama, malheureusement ces promesses ne sont pas tenues, et rien de mieux que des excuses et de la facilité pour se sortir de là...

6
Positif

Message intéressant sur la charge mentale de la femme

La mère de Kusakabe a qui je donne raison sur certains points

Leurs échanges sur ce que chacun apporte à l'autre

Quelques moments mignons

Le dernier chapitre intéressant et agréable

Negatif

Conclusion avec la mère de Kusakabe trop facile

Parents d'Iroha absents du récit

Des idées insensées et ridicules

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (446)
Autres critiques de Un petit ami trop parfait ?
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)