9

Critique de Sông #1

par Korail le jeu. 19 janv. 2023 Staff

Rédiger une critique
Regards de femmes sur la guerre du Vietnam

Sông est un mot vietnamien qui veut dire « vivant » ou « en vie », c’est une histoire intime entre une mère et sa fille, mais pas seulement. Sông, c’est d’abord la rencontre de l’auteur Hai-Anh avec sa propre mère, Linh, une cinéaste vietnamienne célèbre : elle ose enfin lui poser des questions intimes sur son histoire, sa version de la guerre du Vietnam et essaie par ce biais d’avoir une relation plus apaisée avec elle.

Linh a rejoint le maquis à 16 ans pour retrouver/rencontrer son père sur un coup de tête, elle y a appris la cuisine et le cinéma et nous livre un témoignage nouveau sur cette guerre surtout racontée par les Américains ; un témoignage étonnant, subjectif et visuel, structuré par son regard de cinéaste.

Sông, c’est donc une histoire de femmes, de guerre et de cinéma : la mère évoque ses souvenirs en les découpant comme un scénario ( certaines scènes sont magiques : la retrouvaille avec sa meilleure ennemie, la libération des prisonnières après la guerre ), la fille Hai-Anh, elle aussi cinéaste, recompose le tout, avec son propre regard et l’illustratrice Pauline Guitton, amie d’enfance de l’auteur, réinterprète l’ensemble avec des couleurs toutes douces et des dessins qui rappellent les vieux mangas ou les dessins animés de Miyazaki.

Le pari est réussi : cette histoire de femmes est un plaisir à lire. Ce n’est clairement pas un livre pour enfant, pourtant ma fille de 10 ans le lit et le relit depuis plusieurs jours, y trouvant chaque fois quelque chose de nouveau.

Autre point important : c’est une BD d’un grande qualité matérielle grâce à une impression sur un beau papier épais, avec un marque-page intégré. Le format, plus petit qu’une BD classique, est très agréable lui aussi.

Un sans faute donc pour une histoire de témoignage dont l’intérêt et le sens dépassent largement le récit intimiste.

En bref

Song, c’est une histoire de femmes, de cuisine, de guerre et de cinéma. Le trio aux regards aiguisés formé par la scénariste, Hai-Anh, sa mère Linh et l’illustratrice Pauline Guitton réalise un sans faute. Cette histoire de témoignage d’une mère pour sa fille dépasse le cadre de l’intime et se confronte à l’histoire de la guerre du Vietnam. Le regard croisé de trois femmes issues du monde du cinéma offre des séquences et un montage impeccables pour une BD d’une grande qualité : je la recommande sans réserve.

9
Positif

découpage et construction

point de vue sur la guerre du Vietnam

relations interpersonnelles

Negatif

Korail Suivre Korail Toutes ses critiques (62)
Boutique en ligne
24,90€
Boutique en ligne
24,90€
Boutique en ligne
24,90€
Boutique en ligne
24,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)