Claudius et les bretons

La série « Reines de sang » présente une nouvelle figure féminine en la personne de Boudicca, une jeune prêtresse celte. Là où les autres diptyques ou triptyques entraient rapidement dans le cœur du sujet, en s’attachant à la vie et à l’œuvre du personnage féminin central, ici, ce premier tome est loin de la mettre en valeur.

On y voit principalement l’empereur Claudius, tout bégayant et souffreteux qu’il soit, parvenir à vaincre là où César lui-même avait échoué, en envahissant l’actuelle île d’Angleterre et en soumettant la majorité des peuples. Ceux-ci, dont les Icènes, auxquels appartient Boudicca prête allégeance aux romains et leur verse un tribut.

Pourtant, ça et là, les druides, défenseurs de la culture et des cultes des dieux locaux, ainsi que quelques tribus récalcitrantes, ne désespèrent pas de renverser les romains pour recouvrer leur liberté.

Le récit tarde à s’accélérer à mon sens et le dessin offre parfois quelques imperfections, dans les visages masculins en particulier, qui dérangent. Espérons que la suite amène des avancées sur le fond et la forme du récit, auxquelles la série « Reines de sang » que j’apprécie par ailleurs, nous avait habitués.

Un premier tome d’un triptyque qui tarde à démarrer et mettre en valeur le personnage féminin principal

En bref

Un premier tome d’un triptyque qui tarde à démarrer et mettre en valeur le personnage féminin principal.

4
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2698)
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)