9

Critique de L'agence Pendergast #1

par damss le ven. 3 mars 2023 Staff

Rédiger une critique
Partez à la chasse aux créatures fantastiques avec l'agence Pendergast

On plonge dans le New-York de fin du XIXème siècle pour faire la connaissance d’un jeune garçon : Sean Donovan. On comprend très vite que ce dernier est un voleur des rues sous la coupe d’un homme peu fréquentable, Bill Bloody. Un jour, il dérobe la montre d’un mystérieux personnage Archibald Pendergast. Ce dernier va lui proposer de travailler dans son agence.

Les éditions AUZOU ont choisi d’adapter le roman éponyme en BD avec aux commandes le même scénariste, Christophe Lambert, et un dessinateur espagnol, Javi Casado. On voit très vite que le scénario est bien ficelé. Il y a un juste équilibre entre la présentation des personnages principaux, l’intrigue et l’implantation du décor Newyorkais. Ce premier tome est bien rythmé avec une alternance entre scènes d’actions et explications nécessaires pour planter la trame de fond. On comprend très rapidement que l’agence Pendergast est une agence qui va travailler essentiellement sur des évènements fantastiques autour des créatures issues des légendes (Vampires, lutins, fées, Elfes, Loup-garous, sorcières et monstres en tout genre). Leur objectif, veiller sur l’humanité et emprisonner ou supprimer les créatures malveillantes pour protéger la population. Sean, comme le lecteur, est novice dans cet univers et cela va faciliter grandement la lecture et l’immersion du lecteur. Il y a également beaucoup d’humour et de clins d’œil comme par exemple à Men in Black avec une agence qui s’occupe de gérer les créatures para-normales ou encore à James Bond avec un inventeur un peu fatigué qui crée des outils modernes pour aider dans les enquêtes.

Côté dessins, rien à redire non plus. Le dessinateur maitrise son coup de crayon et nous propose un style graphique avenant, coloré et soigné qui accrochera facilement le lectorat jeunesse ciblé. Le découpage est également bien géré avec une adaptation au scénario intéressante qui permet de mettre en valeur certains moments clés comme le saut de Sean entre deux toits en début d’album. De même, on notera les deux doubles pages qui permettent de mettre l’accent sur l’arrivée de Sean sur Ellis Island ou encore sa fantastique envolée dans les airs. La coloriste joue également un rôle important en proposant un album très coloré et en jouant sur les ambiances notamment dans le souterrain avec des nuances rouge/orangée ou encore pour la manifestation de la magie.

On passe un excellent moment dans ce premier album de l’agence Pendergast. Aux côtés de Sean, on découvre le monde fantastique caché à l’humanité. On comprend le travail de l’agence et rencontrons tour à tour toutes les créatures fantastiques tirées des histoires écrites ou racontées. Ce premier album se centre autour d’un vampire mais nul doute que le prochain album nous fera découvrir une toute autre créature. L’univers est bien pensé, une sorte de Men in Black centré sur non sur les extra-terrestres mais les créatures fantastiques. L’agence fonctionne un peu comme James Bond ou MIB avec un inventeur un peu farfelue qui propose toute sorte de gadgets. Il y a de l’humour, de l’action et de l’aventure qui dépayse et permet de s’évader le temps de 56 pages, le tout servi par des dessins de qualité et une jolie colorisation, que demander de plus ?

En bref

On passe un excellent moment dans ce premier album de l’agence Pendergast. Aux côtés de Sean, on découvre le monde fantastique caché à l’humanité. On comprend le travail de l’agence et rencontrons tour à tour toutes les créatures fantastiques tirées des histoires écrites ou racontées. Ce premier album se centre autour d’un vampire mais nul doute que le prochain album nous fera découvrir une toute autre créature. L’univers est bien pensé, une sorte de Men in Black centré sur non sur les extra-terrestres mais les créatures fantastiques. L’agence fonctionne un peu comme James Bond ou MIB avec un inventeur un peu farfelue qui propose toute sorte de gadgets. Il y a de l’humour, de l’action et de l’aventure qui dépayse et permet de s’évader le temps de 56 pages, le tout servi par des dessins de qualité et une jolie colorisation, que demander de plus ?

9
Positif

Un univers original qui rappelle Men in Black

De l'humour et de l'aventure

Un peu de magie et des créatures fantastiques en tout genre

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Boutique en ligne
12,95€
Boutique en ligne
12,95€
Boutique en ligne
12,95€
Boutique en ligne
12,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)