7

Critique de Marjorie Finnegan Temporal Criminal

par Auray le mar. 25 avril 2023 Staff

Rédiger une critique
Marjorie Finnegan

Doit-on encore présenter un des plus célèbres irlandais scénariste de comic book ? L'omnibus « The boys » qui est sorti il y a encore peu de temps chez Panini Comics ? The Preacher l'œuvre culte toujours disponible chez Urban ? Ou encore son Punisher qui n'en finit plus de faire couler de l'encre ?

De plus, dans la nouvelle parution chez Black River, Marjorie Finnegan criminelle temporelle, il y a le dessinateur croate Goran Sudžuka. Mais si, rappelez-vous, dans Y : le dernier homme ou Hellblazer ! Apparemment, depuis que ce dernier avait lu hellblazer n°70 du copain en 1994, il souhaitait à tout prix travailler à ses côtés. C'est chose faite plus de vingt années plus tard avec une première collaboration : « a walk throug hell » (toujours disponible chez Black River). La seconde d'aujourd'hui permet de celer le duo dans le marbre.

Voilà pour la petite histoire. Sinon, celle crée de toutes pièces est assez simple. On a une cambrioleuse qui voyage dans le temps avec une grande facilité, car, elle a un petit appareil qui corrige les décès successifs afin de jamais créer un paradoxe. En bref, pas de fin du monde programmé par l'intermédiaire une erreur inopinée. De quoi rendre fou Doc Emmett Brown et jaloux Marty McFly !

On part dès le début en fanfare et en fanfaronnades. La jeune femme plutôt sexy n'a pas la langue dans sa poche, quasiment toutes les bulles il y aura une phrase tape-à-l'oeil made in Garth Ennis qui sera, soit blasphématoire, soit outrancière. On aime ou pas, mais, il vaut mieux l'avoir en tête avant d'entamer cette lecture plutôt légère.

Pourtant, il y a toujours quelques idées politiques derrière tout ce spectacle, on y observe l'humiliation de Trump, un clin d'oeil appuyé aux mœurs des mormons, ou même, sur la bêtise de l'Homme, en règle générale. J'ai bien aimé lorsque l'on voit ce qu'est devenu le tout dernier au monde. Elle va voyager très loin la petite Marj !

« Nom d'un mormon polygame ! »

En bref

Que ceux qui veulent voir les derniers travaux de Garth Ennis soient les bienvenus entre ses pages. Ils y retrouveront ce qu'il fait de mieux dans le genre humour noir. Pour les autres, qui n'aiment pas du tout le type, je pense que l'irlandais leur dirait bien quelque chose, mais, je n'oserai jamais l'écrire ici.

7
Positif

Le scénario a quand même un fil conducteur

Dans presque toutes les bulles on aura une méchanceté gratuite

Des traits cousins du regretté Steve Dillon

Tim, la tête très sympathique

Negatif

Un humour particulier qui ne plaira pas à tout le monde

Indigeste si on lit tout en une fois

Léger, très léger

Garth surprend moins avec le temps

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (938)
Boutique en ligne
19,90€
Boutique en ligne
19,90€
Boutique en ligne
19,90€
Boutique en ligne
19,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)