8

Critique de Obi-Wan

par Le Doc le ven. 26 mai 2023 Staff

Rédiger une critique
Hello there !

Un vieil homme observe l'horizon avec inquiétude. Depuis qu'il vit en ermite sur Tatooine, il sait reconnaître les signes avant-coureurs d'une tempête de sable. Celui qui répondait autrefois au prénom d'Obi-Wan va devoir passer un temps indéterminé dans son humble habitation, avec comme seuls bruits environnants le souffle du vent au-dehors et le son que fait  la plume sur le papier. Car la solitude est propice aux souvenirs, à la méditation et la réflexion sur le rôle du Jedi...

Publiée aux Etats-Unis à partir de mai 2022 pour accompagner la sortie de la série diffusée sur Disney +, Star Wars : Obi-Wan est une mini-série en 5 numéros qui revient sur plusieurs périodes de la vie du maître Jedi. L'ensemble est scénarisé par Christopher Cantwell, qui a notamment écrit Iron Man et Namor pour Marvel (et qui s'occupe en ce moment d'un titre Star Trek pour IDW) et illustré par un dessinateur différent à chaque épisode, ce que je n'apprécie guère d'habitude mais cela s'accorde bien ici à la nature du projet. 

Christopher Cantwell reprend un élément déjà établi par Jason Aaron durant sa prestation sur la première série Star Wars de Marvel, celui des journaux d'Obi-Wan. L'ermite poursuit l'écriture de ses mémoires en remontant à sa jeunesse au temple Jedi, ce qui a rarement été évoqué dans les comics de la Saga des Etoiles. Le premier chapitre est une belle démonstration d'amitié qui suit un petit Obi-Wan encore novice dans les bas-fonds de Coruscant. Au-delà de l'action bondissante, c'est la relation entre Obi-Wan et Gehren qui est au coeur du récit et le scénariste sait retranscrire l'impact que la jeune fille a eu sur Obi-Wan malgré sa présence réduite à un épisode.

Le padawan Obi-Wan et son maître Qui Gon-Jinn sont ensuite réunis pour une mission qui se déroule dans un avant-poste plongé dans les ténèbres. Le suspense est bon et les petites touches horrifiques bien amenées grâce au contraste entre ombre et lumière. Les #3 et 4 forment un tout, un retour à l'époque de la Guerre des Clones, ce qui m'a rappelé de nombreuses bandes dessinées publiées par Dark Horse. La violence des combats laisse la place à une deuxième partie plus dramatique, qui plonge littéralement Obi-Wan et Anakin dans une grosse référence à Apocalypse Now pour illustrer son propos...et c'est très efficace...

Le dernier numéro boucle la boucle et revient au présent. Obi-Wan observe comme il l'a souvent fait la brutalité de la vie sur Tatooine et donne une petite leçon à un stormtrooper, un conscrit qui ne semble pas avoir beaucoup d'années de service derrière lui. La rencontre est brève mais elle suffit à faire douter le soldat et peut-être à l'emmener sur un chemin différent, celui de la lumière....thème qui revient régulièrement tout au long des cinq numéros de cette mini-série solidement dessinée (la variété des styles proposés est intéressante et bien adaptée à l'atmosphère des longs flashbacks)...

En bref

Les couvertures originales de Phil Noto et les biographies du scénariste et de l'équipe de dessinateurs complètent le sommaire.

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1647)
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)