7

Critique de Supercanon !

par vedge le lun. 12 juin 2023 Staff

Rédiger une critique
Du rêve au cauchemar

Cet ouvrage est un roman biographique, librement inspiré de la vie de Gérald Vincent Bull, qui apparait en filigrane sous le personnage du Dr Gerry. Gerry perd sa mère puis sa belle mère tout jeune. Enfant précoce et brillant, il puise son imagination dans les récits de Jules Vernes (que l’auteur fait intervenir à plusieurs reprises dans la BD, pour soutenir ou ramener à la raison Gerry) ou les comics. Tout jeune, son rêve est de mettre au point un service de courrier par canon, inspiré par le livre « De la Terre à la Lune ».

« Un cauchemar est un rêve qui a échoué » fait dire l’auteur à un de ses personnage. Gerry rêve en grand, mais sa passion va en faire un scientifique en aéronautique, créateur puis vendeur d’armes balistiques. Un rêve d’enfance qui tourne au cauchemar. Car, comme le dis encor l’auteur, Gerry « est dans une sphère d’activité où il y a des conséquences dramatiques à assumer ».

Durant la guerre froide, il essaie de pousser sa vision de lancement par canon de satellites ou d’objets hors de l’atmosphère. En effet, il est effaré du coût prohibitif des fusées à usage unique utilisé dans la course à l’espace que se livrent les USA et l’URSS. Gerry pense qu’à contrario un canon est réutilisable, bien avant que l’urgence écologique soit aussi prégnante, poursuivant ainsi son rêve inspiré de Jules Vernes.

Passant du Canada, financé par l’état, aux USA pour monter son entreprise privée, il contracte un prêt auprès de la CIA. Il le rembourse en vendant des armes qu’il construit, canons et obus longue portée, pour divers pays d’Israël à l’Afrique du Sud. De petites compromissions pour un grand rêve ou l’oubli du rêve pour de l’argent : Gerry arrive à un tournant de son existence.

Emprisonné, ruiné, car il s’affranchi trop de la tutelle de la CIA ? il continue, une fois sorti de prison, sous l’opprobre, à faire ce qu’il sait le mieux faire : des canons et des missiles longue portée pour la chine et l’Irak, cette fois, ce qui finira par causer sa perte.

Le dessin est une ligne claire revisitée, aux couleurs franches et vives, permettant une lecture fluide. Quelques planches plus oniriques sont pourvues d’un rose des plus parlant.

Cette BD raconte l’histoire, basée sur des faits réels, d’un jeune garçon qui avait un grand rêve de canon postal, imaginé à partir du roman de Jules Vernes, mais que l’existence a transformé en facteur de mort, sur les théâtres de guerre, partout dans le monde.

En bref

Cette BD raconte l’histoire, basée sur des faits réels, d’un jeune garçon qui avait un grand rêve de canon postal, imaginé à partir du roman de Jules Vernes, mais que l’existence a transformé en facteur de mort, sur les théâtres de guerre, partout dans le monde.

7
Positif

Ligne claire simple et efficace

Colorisation vive et franche

Negatif

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2702)
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)