8

Critique de Adèle Blanc-sec #10

par vedge le jeu. 17 août 2023 Staff

Rédiger une critique
Clap de fin

Ce tome 10 est et sera le dernier des aventures d’Adèle Blanc-Sec (l’auteur précise qu’il ne veut pas qu’elle soit reprise par d’autres), héroïne inventée par Tardy dont la première publication date de 1976. A cette époque, il y a peu d’héroïnes féminines et peu de héros de BD ancrés, comme Adèle, dans le quotidien, avec un métier lui permettant de vivre. Adèle, un peu comme son auteur, publie des feuilletons, est ancré dans la vie et est ramenée à l’extraordinaire et au fantastique par des méchants qui veulent sa peau et par un nouveau monstre par album.

Après le tome 9, en 2007, Tardi n’avait plus le goût de poursuivre cette série et quelques temps plus tard, les clones d’Adèle et l’épidémie décrite, proche du COVID, lui posaient des problèmes de scénario. D’où le temps mis pour la réalisation de cet album, plus long, afin de conclure, sur une note plus heureuse, la vie de papier de son héroïne. Car il l’écrit avec force : « Ainsi s’achève, pour toujours les Aventures Extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec. Gare aux faussaires qui seraient tenté(e)s d’y donner suite. »

L’histoire : l’élixir du Docteur Chou fait pousser tentacules et cornes sur la tête des braves buveurs de blanc sec et l’antidote à cette épidémie transformiste est au cœur de nombre de particuliers qui rêvent déjà au pactole de sa vente. Mais où la trouver ? Dans la main de Napoléon ?

Tandis que les momies sont en congrès chez les immortels, que l’une de ces momies bien connue du lecteur, rajeunit, alors que les immortels de l’académie, eux, sont près d’être momifiés, les personnages passés des aventures d’Adèle s’entrecroisent dans une joyeuse cacophonie de bons mots et de surréalisme ; Tout ceci se déroule dans le décor puissant et très bien restitué du Paris des années 1920, trottinette insupportable et anachronique mise à part.

Mais, finalement, tout fini bien … ou presque puisque dans le jardin des plantes, où tout a commencé, des monstres mous apparaissent. Selon l’épitaphe de l’auteur ci-dessus, Adèle ne sera plus là pour les poursuivre et nous raconter ses extraordinaires aventures.

Une fin ébouriffante d’une série extraordinaire qui nous laisse désemparé sur la fin.

En bref

Une fin ébouriffante d’une série extraordinaire qui nous laisse désemparé sur la fin.

8
Positif

L'ambiance surréaliste

Le retour des monstres et personnages de la série pour un bouquet final

Negatif

la certitude qu'il n'y aura pas de suite

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2703)
Autres critiques de Adèle Blanc-sec
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)