8

Critique de Les Exilés de Mosseheim #1

par vedge le jeu. 14 sept. 2023 Staff

Rédiger une critique
Optimisation mortelle

Le pitch de cette série est intéressant. Et si les Français, les européens devenaient eux même réfugiés, devaient quitter leur pays pour se retrouver dans des camps géants et des conditions difficiles, que se passerait-il ?

Le point de départ est une attaque terroriste sur une centrale nucléaire française, qui oblige des millions d’européens à s’exiler du fait des risques d’irradiations. Ils sont accueillis en Suède. Pourquoi la Suède ? D’une part parce que les deux scénaristes y vivent et d’autre part car la Suède a su montrer, en accueillant le plus de migrant au regard de sa population, sa capacité d’accueil et d’intégration.

Un camp géant est installé, où se côtoient plusieurs nationalités. Comme l’évènement déclencheur s’est passé en France et a été causé par terroristes islamistes, les responsables, français et musulmans, sont tout trouvés et les tensions vives entre exilés des différents pays. C’est aussi une opportunité pour des hommes d’affaires de faire travailler tous ces gens déplacés, sans loi de protection de leur pays d’origine. Un bon dumping social généralisé sans contrainte ni vérification, avec l’accord de tous les pays d’Europe.

On suit en parallèle l’évolution d’une structure familiale. Avant l’attentat, le père a quitté son métier d’ébéniste pour ouvrir un restaurant. Son étoile Michelin lui est monté à la tête. Imbus de lui-même, méprisant pour sa famille, sa femme souhaite le quitter. Puis, une sirène hurlante et un déplacement en Suède plus tard, le combattant est devenu premier vaincu. Impuissant, il se cherche une utilité, à ses propres yeux et à ceux de sa famille, et les rôles s’inversent.

Enfin, ce qui sous-tend la majeure partie des évènements est lié à une enquête policière aux multiples rebondissements dont le centre est un ingénieur français qui travaillait à la centrale et qui semble avoir des révélations à faire sur la cause exacte de l’explosion.

Peut-être sommes nous devant un récit d’anticipation, même si cela n’est en aucun cas souhaitable. Les arrêts récents des centrales nucléaires françaises, au moment ou nous en avions le plus besoin, du fait de leur vieillissement mal anticipé, montre, en effet, qu’un accident majeur est toujours possible. Les optimisations financières des grands groupes français, qui multiplient les sous-traitants en cascades, avec un risque réel de compétences et sécurité sont aussi pointés du doigt. La souveraineté énergétique a un prix qu’il faut savoir payer et mettre en regard des risques pour les populations.

D’autre part, le réchauffement climatique va amener inéluctablement la multiplication des réfugiés climatiques. Serons-nous prêts à les accueillir ? Sommes-nous prêts à nous mettre à leur place ? Nantis d’aujourd’hui, et si nous étions les apatrides de demain ?

Ce premier tome d’un diptyque aborde avec justesse des problèmes sociétaux et sociaux contemporains sous la forme d’un roman d’anticipation policier avec un pan de chronique sociale très réussi.

En bref

Ce premier tome d’un diptyque aborde avec justesse des problèmes sociétaux et sociaux contemporains sous la forme d’un roman d’anticipation policier avec un pan de chronique sociale très réussi.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2703)
Boutique en ligne
21,95€
Boutique en ligne
21,95€
Boutique en ligne
21,95€
Boutique en ligne
21,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)