9

Critique de Gene Bride #2

par Tampopo24 le lun. 4 mars 2024 Staff

Rédiger une critique
Mystère, mystère !

Quelle merveille que cette suite d’une série sensible et maligne, percutante et pleine de réflexion, actuelle et futuriste. Je comprends pourquoi Hitomi Takano est l’amie de Tomoko Yamashita avec qui elle soigne une interview croisée éclairante en fin de tome !

Après un premier tome intriguant mais parfois un peu maladroit, elle soigne son propos, le concentre et nous offre de nouveaux horizons plus clairs malgré le brouillard qui entoure son oeuvre. J’ai été aussi bien percutée par ses propos coups de poing sur la place de la femme que charmée par les mystères qui peuplent son récit. Un vrai bonheur pour la fan de SF que je suis.

En effet, c’est avec des mystères que nous allons ouvrir ce tome, cela de la ressemblance plus que flagrante entre les deux Ichi, d’âge différent qui pourtant ne se connaissent pas mais qui semblent être des jumelles. Pourquoi une telle ressemblance ? Cela s’ajoute au mystère du lieu où grandit la plus jeune des deux, un institut qui garde « enfermés » une partie de ses élèves définis comme des êtres purs et presque supérieurs aux autres. Pourquoi un tel statut ? Qu’est-ce que cela cache ? Des réponses évidentes nous viennent et ce sont des thématiques d’eugénisme et manipulations génétiques qui popent dans notre cerveau sans qu’on puisse encore le confirmer. C’est justement ce qui fascine.

L’autrice écrit ainsi savamment et patiemment son récit, le rendant particulière addictif grâce à ces mystères, mais également attachant. Elle nous offre des portraits de femmes et d’hommes en plein éveil. La jeune Ichi réalise qu’elle ne veut pas être le ventre qu’on lui propose d’être. Masaki, lui, qui accompagne la plus vieille des deux se voit confronté à ce qu’on fait aux femmes, ce qu’il ne savait déjà que trop bien suite au destin de sa mère, femme célibataire abandonnée par son père. Que de parcours de vie ! Et voilà, qu’au détour d’un souvenir vient s’ajouter un nouveau portrait à nouveau ravageur : la compagne de chambre de l’ancienne Ichi, violentée par les propos et regards malsains que les hommes ne peuvent s’empêcher de poser sur elle à cause de son physique. Vraiment ça fait rager tout ça !

Mais l’autrice comme elle l’explique en postface dans son interview croisée avec Tomoko Yamashita (Entre les lignes, The night beyond the tricornered window), c’est une oeuvre cathartique pour elle où elle a mis toute la rage de situations qu’elle a elle-même vécues. Et elle ne propose pas un catalogue de méfaits contre les femmes mais une fenêtre qui s’ouvre sur un horizon meilleur si on ose la franchir. C’est donc avec plein de positivité par exemple que la jeune Ichi rencontre une compagne – élève qui sera décisive pour elle, ou que la vieille Ichi décide de partir à la recherche de son ancienne compagne de chambre disparue et qu’une piste s’offre à elle, faisant croiser tout cela. On aime mais alors on aime beaucoup !

En bref

Le premier tome m’avait semblé un peu confus dans son propos, le deuxième en étant plus clair, devient encore plus percutant et le coup de coeur arrive. J’adore l’ambiance de mystère du titre, ses promesses de réflexions sur l’eugénisme, la place de la femme et le droit à la révolte de celles-ci ainsi que les prises de conscience des hommes également. C’est moderne, c’est rageur et ça chamboule !

9
Positif

Une ambiance mystérieuse à souhait

Un joli décor de SF

Des réflexions sur l'eugénisme et les manipulations génétiques

Un cri du coeur sur la place des femmes et ce qu'elles subissent de la part de nos sociétés patriarcales

Des héroïnes attachantes en pleine évolution

La promesse d'une suite encore plus prenante

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1632)
Autres critiques de Gene Bride
7
Gene Bride T.1

Gene Bride T.1 Staff

Lire la critique de Gene Bride T.1

Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)