10

Critique de Quand la nuit tombe #1

par Korail le dim. 24 mars 2024 Staff

Rédiger une critique
La shoah à hauteur d’enfant
Septembre 1943 : Lisou, 11 ans, sa sœur, Mylaine, 21 ans et leurs parents quittent Grenoble où les rafles de juifs s’intensifient, les femmes et les enfants sont pris eux-aussi. Des amis leur ont prêté un chalet à quelques kilomètres de la ville. La vie continue sur fond de guerre. On sent que la fin est proche mais la guerre n’en finit pas. Et en février 1944, l’horreur les rattrape : les SS frappent à leur porte. Mylaine est seule avec sa petite sœur, elle envoie les soldats sur une fausse piste et charge Lisou de prévenir ses parents : à partir de là, on va suivre plutôt le parcours de Lisou, sa vie en tant de guerre, les solidarités qui se mettent en place pour aider sa famille. Des mois sans nouvelles de Mylaine, l’angoisse et la vie malgré tout sont très bien représentés. Le témoignage de Mylaine fera l’objet d’un second ouvrage.

Les dessins de Tony Galmès sont tout simplement magnifiques : ça m’a fait penser à Ernest et Célestine. Les traits des personnages sont très doux, il y a une belle lumière, j’aime vraiment beaucoup. C’est la première chose que l’on se dit en lisant : c’est une très belle BD.

Puis vient le récit et là encore, c’est une très belle BD. C’est un témoignage intime, précieux que nous donne à voir Marion Achard : Lisou et Mylaine sont ses grandes-tantes (91 et 101 ans), elle avait besoin de comprendre, de raconter leur histoire. La post face réalisée par le directeur de la maison d'Yzieu est éclairante sur le contexte historique particulier de Grenoble. Il y a aussi des photographies des protagonistes à la fin, et des documents d’époque. Ça ancre cette histoire dans le réel, c’est important et vraiment touchant.

L’histoire particulière de Lisou rejoint la grande Histoire des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, des enfants privés d’école, de droits, de noms, des enfants qui ont pu survivre cachés pour les plus chanceux. C’est une histoire racontée de façon très simple, pudique, et extrêmement touchante. Même si elle s’adresse plus à des ados, je la conseille à tous, sans réserve. A l’heure où il n’y a plus beaucoup de survivants à la Shoah, il faut toujours se rappeler que l’homme a été capable de ça.

En bref

Avec Quand la nuit tombe, l’histoire particulière de Lisou rejoint la grande Histoire des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, des enfants privés d’école, de droits, de noms, de vies, des enfants qui ont pu survivre cachés pour les plus chanceux. C’est une histoire racontée de façon très simple, pudique, et extrêmement touchante. Même si elle s’adresse plus à des ados, je la conseille à tous, sans réserve. A l’heure où il n’y a plus beaucoup de survivants à la Shoah, il faut toujours se rappeler que l’homme a été capable de ça.

10
Positif

les dessins sont magnifiques

histoire intime

témoignage très touchant

dossier complémentaire

Negatif

Korail Suivre Korail Toutes ses critiques (104)
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)