7

Critique de Garçons manqués #1

par ginevra le mar. 2 avril 2024 Staff

Rédiger une critique
2 enfants observent le monde avec des regards lucides!

Deux enfants se rencontrent : Charlie (Charlotte) qui n'a pas envie d'être une fille et Malcolm qui ne veut pas être un garçon comme les autres… autrement dit deux garçons manqués.

Nous suivons les rencontres et discussions des 2 enfants au fils des saisons : l'été propice à des rencontres dans un parc, l'automne qui les voit partager une chambre lorsque leurs parents s'installent ensemble, l'hiver avec les fêtes liées et enfin le printemps qui scelle la séparation des parents et donc des enfants.

Le sérieux des 2 protagonistes (on ne voit jamais les parents) m'a évoqué Mafalda de Quino pour le regard froid qu'ils portent sur leur environnement. Le refus d'être une fille relève chez Charlie d'une envie d'égalité (salariale par exemple). J'ai beaucoup aimé la discussion sur le thème "si je marie, je garde mon nom" quand Malcolm lui rappelle que c'est le nom de son père et que celui de sa mère est en fait celui de son grand-père…

J'ai été surprise par le traitement graphique de ces petits récits en 6 cases. Les deux enfants sont expressifs et bien typés, mais le choix d'une colorisation en orange avec usage de trames m'a étonné. Mais au bout de 2 pages, je n'y pensais plus.

Un album qui met en scène des enfants qui se veulent différents et jugent leur monde sans aménité. Un humour pince-sans-rire et glacial qui devrait séduire beaucoup de lecteurs.

En bref

James a choisi une tonalité orange avec usage de trames pour la confrontation de 2 enfants qui ont des réflexions très adultes sur leur monde. Une découverte intéressante.

7
Positif

textes acides

dessins sympathiques

Negatif

tonalité orange

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2731)
Boutique en ligne
13,90€
Boutique en ligne
13,90€
Boutique en ligne
13,90€
Boutique en ligne
13,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)