7

Critique de Spriggan #1

par Tampopo24 le dim. 30 juin 2024 Staff

Rédiger une critique
Une fée bien musclée !

Les envies de Panini de nous sortir ou ressortir des oeuvres cultes dans ce grand format qui maintenant les caractérise a vraiment du bon ! On retrouve des titres phares de chez eux réédités comme Banana Fish, Eden ou Mars mais aussi désormais des licences passées un peu inaperçues, comme Spriggan autrefois publiée mais abandonnée par Glénat. 

Pourtant le titre avait de quoi convaincre et a d'ailleurs convaincu au Japon où il a eu droit à son adaptation en film d'animation puis récemment en série animée sur Netflix. Terminé en 11 tomes chez eux, il nous revient en 8 tomes avec l'édition grand format de Panini, page d'intro couleur et marque page inclus. Dans la veine de ces mangas d'action avec ésotérisme et SF des années 80-90, avec son esthétique marquée et ses codes percutants, j'espère qu'il aura aussi chez nous le succès qu'il mérite.

Ecrit dans les années 90, il est marqué par la narration de ces années-là et peut se rapprocher d'un Rain Man également paru chez Panini ou d'un Master Keaton chez Kana, en cela. Nous suivons un lycéen, Ominae, archétype du "branleur" un peu loubard qui se fait remarquer au lycée pour son manque de sérieux et s'assiduité. Il faut dire qu'à côté, sans qu'on sache trop comment, il travaille pour une organisation secrète gouvernementale, en tant que Spriggan, agent de récupération doté d'une "armure musculaire" dernier cri pour l'aider à lutter contre ceux menaçant l'humanité après la découverte d'une mystérieuse ancienne tablette.

La série mélange bien des genres. Elle évoque à la fois les titres ésotériques avec les mystères entourant cette tablette qui intéresse tout le monde, mais également la science-fiction avec les armes utilisés par les protagonistes pour se battre, et aussi bien sûr les titres d'action, car il n'y a pas un chapitre sans castagne. Amateur d'action débridée, de mystère et de mécha, ce titre est fait pour vous !

Cependant, force m'est d'avouer que la narration et les graphismes sont datés et n'ont pas toujours bien vieilli. Les auteurs, désormais connus respectivement pour leur travail de dessinateur sur Arm (Kana) ou Peace Maker (Glénat) et de scénariste sur Jusqu'à ce que la mort nous sépare (Kioon), en étaient ici au début de leur carrière et ça se sent. Ils puisent énormément d'inspiration dans leurs prédécesseurs comme Otomo ou Hojo mais pas avec la même maestria. Leur narration est plus statique avec un enchaînement de chapitres, mini-arc, presque auto-conclusif. On ressent énormément le format du magazine de prépublication et son incertitude quant à la parution de la suite, ce qui donne un ensemble qui manque de liant alors que l'histoire s'y prêterait bien plus. C'est un peu un enchaînement de missions auxquelles il manque un tout plus vaste, un liant plus présent. Peut-être que cela viendra par la suite, la série totalisation 8 tomes dans cette édition.

Pour le moment elle reste fort prometteuse avec son décor de cyberpunk assumé grâce notamment à ce héros, portrait type de la tête brûlée attachiante, à l'arme musculaire qui peut fasciner pour peu qu'on l'exploite un peu mieux que juste avec les combats auxquels nous assistons. Ceux-ci ont du punch dans leur écrin graphique années 80-90 pur jus ! Les amateurs de ce style à l'ancienne, avec des crayonnés très forts, des bourrasques et explosions, des personnages pesants dont on sent la lourdeur, seront ravis, surtout que les scènes de combat sont légions dans ce premier tome, qui est avant tout un tome d'action, plutôt qu'un tome cérébral. On est directement plongé dedans à chaque chapitre, chaque affaire et on en ressort pas. Peut-être le faudrait-il parfois pour mieux développer le cadre qui reste assez succinct. 

En bref

Retour en France d'un titre passé totalement inaperçu autrefois, Panini nous fait la surprise de ce cyberpunk daté mais énergique où action rime avec fascination. Spriggan est un titre nerveux, un peu bourrin, mais plein de potentiel, qui séduira ceux qui aimaient la narration des titres d'action des années 80-90 et qui pourra peut-être ouvrir de nouveaux horizons à d'autres. Reste un début peut-être un peu expéditif où l'action prime un peu trop sur la construction de l'univers. Je demande à voir la suite.

7
Positif

Le retour d'un titre abandonné autrefois par un autre éditeur

Une édition grand format toujours appréciable

Cette narration et ce style so années 80-90

De l'action à gogo

Des mystères entre ésotérisme et SF

Des méchas fascinants

Un héros attachiant

Negatif

Une narration en forme de mission auto-conclusive qui manque d'ambition

Un univers encore sous-développé

Beaucoup d'action mais une histoire assez mince finalement

Une patte graphique qui risque d'être clivante

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1728)
Autres critiques de Spriggan
7
Spriggan

Spriggan

Lire la critique de Spriggan

8
Spriggan

Spriggan

Lire la critique de Spriggan

Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Boutique en ligne
16,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)