8

Critique de Black Bullet

par blackgigi le mer. 10 févr. 2016

Rédiger une critique
MONSTRES EXTERMINATEURS D'HUMAINS ET ENFANTS MAUDITS

Adapté du light Novel du même nom, ce manga a vu le jour au Japon peu de temps avant l'adaptation très réussie, en anime. Dans un univers post apocalyptique ou peu d'humains ont survécus, nous découvrons des créatures meurtrières :"les Gastrea". Pour les combattre, une milice est crée, elle est composée de binômes. Chaque duo comprend un "Initiator" doté d'une grande puissance, car il est un enfant maudit, porteur du virus Gastrea non déclaré, et un "Promoter" qui lui est entièrement humain et a pour rôle de guider son partenaire. Les protagonistes au centre de l'histoire sont le "Promoter" Rentaro, un adolescent pas très doué, et l'"Initiator" Enju, une fillette qui elle, excelle dans tout les domaines.


Nous suivons le duo phare de ce manga dans leurs aventures mais aussi au cœur de leur vie quotidienne. Leur passé, leurs angoisses mais aussi leurs rares occasions de rire dans un monde ou leurs parents à tous les deux sont morts depuis dix ans. Ce duo est assez atypique car les aptitudes d'Enju ne sont pas adaptées à Rentaro à cause du manque de puissance de ce dernier. Malgré cela, un vrai attachement le lie à cette petite fille à qui il a réussit à redonner le sourire. Car les enfants maudits sont vus comme des monstres, ils sont porteurs d'un virus non déclaré et donc potentiellement des monstres latents, mais ils restent avant tout des enfants innocents et malchanceux.
Beaucoup d'humains sont opposés au fait de laisser les enfants maudits en vie. A côté de cela, quelques rares autres essaient de les traiter comme les autres enfants, de les faire aller à l'école ou bien de leur offrir un job au sein de la milice spéciale et c'est ainsi qu' Enju fut confiée à Rentaro. Ils vivent tous deux dans un appartement financé par la milice qui est dirigée par Kisara Tendo. Cette demoiselle de haute naissance est la fille du bienfaiteur qui a recueilli Rentaro à la mort de ses parents. Afin de protéger les humains restants, des murs sont érigés, et des armes sont fabriquées, à base de "Varanium" afin de lutter à armes égales contres des créatures aux capacités aussi spectaculaires que variées et mortelles. Cette matière affaiblit les Gastrea et c'est à peu près leur seul point faible. Les humains sortiront ils vainqueurs de cette lutte contre les "Gastrea" ?


Ce manga vous surprendra par son rythme soutenu et son dessin très adapté aux combats. Le côté touchant des enfants maudits est superbement scénarisé et on s'attache vraiment aux personnages. Même parmi les antagonistes, des personnages sortent vraiment du lot et eux aussi ont leurs raisons de vouloir défendre leur point de vue. Qui sont les vrais monstres ceux qui instinctivement tuent pour se nourrir et conquérir un territoire, ou des êtres soit disant dotés de sensibilisé mais capables de tuer des enfants innocents ? Une critique de société, une fiction futuriste, des combats endiablés et des émotions très humaines, voilà ce que vous trouverez dans ce manga et si comme moi vous avez déjà vu l'adaptation anime, cela vous permettra de redécouvrir avec plaisir Black Bullet qui mérite une place de choix dans votre bibliothèque. La mauvaise nouvelle c'est qu'il vous faudra attendre le 24 Février pour avoir la chance de lire, mais le second volume sera disponible dès le mois de mars !

Séverine Chougny / Le 03-02-16

En bref

8
blackgigi Suivre blackgigi Toutes ses critiques (124)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Black Bullet
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire