8

Critique de Knights of Sidonia

par lololeboiteux le ven. 12 févr. 2016

Rédiger une critique
A la base j’aime la science-fiction et j’aime les méchas, notamment le real-robot dont j’ai vu un grand nombre d’anime au fil des ans. C’est donc assez naturellement que je me suis penché sur le cas Knights of Sidonia en lisant son synopsis. Et je dois dire dès à présent que ce fut une excellente surprise !

Sidonia c’est l’histoire de la lutte de l’humanité pour sa survie, la fuite d’un unique vaisseau colonie depuis des siècles dans l’immensité du vide en espérant trouver un nouveau monde à coloniser et surtout se débarrasser des Gaunas, ces entités Xenomorphes responsables de la destruction de la Terre et quasiment invincibles. C’est donc ce vaisseau, dernier vestige d’une humanité à la dérive qui porte le nom de Sidonia, et à l’intérieur de celui-ci on va suivre la vie de Tanikaze Nagate, jeune homme vivant caché dans les tréfonds du vaisseau avec son grand-père. Après la mort de celui-ci, il finit par se faire remarquer en tentant de voler de la nourriture et va rapidement se retrouver bombardé pilote de Sentinelle (les méchas de défense de Sidonia) aidé par les nombreuses simulations effectuées sous la tutelle de son grand-père.

Malheureusement pour la colonie, son arrivée en tant que pilote va correspondre avec le retour des Gaunas à portée de détecteurs du vaisseau marquant la reprise de ce conflit désormais millénaire. Tanikaze va alors se révéler être un pilote en tout point exceptionnel dans le cadre de cette guerre meurtrière où de nombreux pilotes perdent la vie dès leur première mission. Mais tellement de questions restent sans réponses ! (rassurez-vous elles viendront au fil de la lecture) :
- Pourquoi les Gaunas pourchassent-ils vraiment l’humanité ?
- Que cache le talent inné de Nagate ?
- Quelle personne se cache vraiment derrière le masque de l’amirale qui prend Nagate sous sa protection ?

Sidonia est un titre dont l’univers est très travaillé et dont l’intrigue sous ses airs simplistes se révèle très touffue au fil du temps, au point qu’en étant au tome 14 j’ai du mal à voir comment l’histoire peut se terminer un ultime 15ème volume. Plusieurs aspects sont particulièrement travaillés notamment l’aspect scientifique et technique. De très nombreux points pratiques de la vie dans ce vaisseau colonie en totale autarcie sont régulièrement évoqués et de nombreuse solutions originales ont ainsi été mises en place. On parle dans ce titre de clonage, accélération de croissance, photosynthèse humaine ou encore immortalité pour tout ce qui a trait aux questions génétiques. On parle aussi beaucoup de l’approvisionnement en ressources et en énergie.

De même afin de lutter contre les Gaunas, race capable de s’adapter rapidement aux situations rencontrées pour déployer de nouveaux stratagèmes, on assiste à une véritable course à l’armement de plus en plus effrénées et suivant plusieurs axes. Au fil du temps on a ainsi sans cesse de nouvelles armes et évolutions notamment au niveau des sentinelles (plus rapide, plus légère, plus grande !) et des armes, mais ce gain de puissance exponentiel n’arrive pourtant pas à permettre à la colonie de se prémunir durablement des attaques des innombrables Gaunas.
Pour contraster avec la gravité permanente de la situation, l’auteur alterne avec les phases de vie plus classique à bord du vaisseau avec son lot de gags et de situations comiques et autre quiproquo amoureux plus standards comme on peut en croiser dans pas mal de manga. Certains trouverons ça dommageable à l’ensemble, d’autres trouverons cette alternance sympathique (je suis plutôt dans la second optique même si des fois c’est un peu trop niais/stupide).

D’un point de vue graphique, l’ambiance oppressante globale du titre est assez bien rendue, les décors de la colonie, les méchas et les gaunas sont bien travaillés. Le point faible visuel pouvant se trouver au niveau des personnages assez génériques et lisse (ce qui pourra rebuter quelques personnes peut-être) mais d’un autre côté cela colle assez bien avec le contenu du titre. Pour l’édition c’est tout à fait correct même si encore une fois on se retrouve avec des tomes fins à la Glénat.
Au final un titre que je conseille aux amateurs d’univers SF fouillés et plutôt originaux.

En bref

8
lololeboiteux Suivre lololeboiteux Toutes ses critiques (5)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Knights of Sidonia
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)