8

Critique de Animal Kingdom

par znurlf le jeu. 26 janv. 2017

Rédiger une critique
Animal Kingdom est classé par Ki-oon dans la catégorie Kids, à mon grand étonnement. Car si le début nous montre un nouveau né élevé par des animaux au désign parfois étonnant (un chat plus gros qu'un humain, des raton-laveur qui ressemble à du cosplay), ce shonen n'a rien du kodomo puisque il traite de la dureté de la nature : manger ou être manger. La mort est donc très présente dans la trame de l'histoire.

L'histoire justement est celle de Taroza, de sa découverte bébé par Monoko un raton-laveur femelle qui vient de perdre ses parents. Le sauvant d'une mort certaine en décidant de l'élever, surmontant des épreuve pour lui trouver du lait quitte à risque sa vie, démontrant que parfois la vie ne tient qu'à un fil. Bien qu'encore bébé, Taroza appris vite à parler, étrangement arrive à communiquer avec les ratons-laveurs, puis avec crocs-noir un Chat qui rejette la loi du plus fort. Découvrant qu'il est capable de communiquer avec toutes les espèces animales, en grandissant, Taroza va avoir le même objectif que Crocs-noir et compte utiliser son talent pour trouver une solution pour que toutes les espèces du monde animal vivent en harmonie sans avoir à tuer.

Petit à petit, l'histoire nous apprendra le pourquoi de la présence de Taroza hors du monde des hommes, la présence d'autres enfants dans le même état, et quand se situe cette histoire (ce qui pourrait expliquer le design et la taille de certains animaux).

Animal Kingdom est donc un mélange étonnant de science fiction et de vie animal, avec pour terme la rudesse de la vie, l'incompréhension lié à la barrière de la langue, la mort, la vie en communauté... Des sujets pas forcément les plus simple à appréhender par les plus jeunes.

Graphiquement, le manga de Makoto Raiku est moins laid que Zatchbell son précédent succès, mais l'auteur aime toujours ajouter des personnages bizarres en second plan, tantôt laid, tantôt rigolo, tantôt hors sujet...

Un bon manga donc, mais qui risque de louper son lectorat le plus à même d'apprécier ce titre de par ses graphismes, sa catégorie Kids et sa 1ère couverture.

En bref

8
znurlf Suivre znurlf Toutes ses critiques (70)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Animal Kingdom
Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)